mercredi 3 août 2011

Johann Johannsson




C'est logiquement que Johann Johannsson a débuté sa carrière solo sur le label touch avec l'intime « Englaborn » 2002. Le suivant « Virdulegu forsetar » 2004 offre sur cette musique céleste aux cuivres philharmoniques sortis d'une grosse production, une vision cinématographique grandiloquente. Un ensemble pour les grands espaces, The caput ensemble, et Skuli Sverrison qui métisse le tout de basse et d'électronique.
« Fordlandia » en 2008 propose une visibilité et l'envoie se placer à l'aide du label 4AD, du côté des musiques contemporaines électro-ambiant-néoclassique.
L'intimité se creuse, le sombre s'épaissit, Type records récupère les bandes de « And in the endless pause there came the sound of bees » sorti auparavant au compte gouttes et autoproduit en 2009. Toujours une once d'électronique, du classique. Une mise en forme musicale autour d'un film, « Starmints », confirme la cinématographie de sa musique.

Autre label, autre visibilité, fat-cat records qui, il y a quelques mois s'est offert le luxe de couvrir l'apparition du plus bel album classique cette année, Dustin O'Halloran. Johann était d'ailleurs sur ce chef d'œuvre, à l'ingénierie et à l'électronique. Cette fois-ci, on sort de l'intimité de la chambre pour les grands espaces apocalyptiques, éloquents et solennels. Comme pour « Englaborn », les cuivres sévères de « The miner 's Hymns » sont baroques et philharmoniques. Une fois de plus sa musique accompagne des images, une culture régionale traditionnelle, un cinéma en grosse production. Une commande, une association et un groupe (the brass band music), un glissement d'images vers la musique, une entité historique mise partition. Une restitution fidèle.
Cet hymne aux mineurs anglais est une sorte de péplum contemporain électro-néo-classique, expérimental et ambiant. Grave, grandiose, sévère, une œuvre colossale.

Johann Johannsson 2011 « The miner's hymns » label : fat-cat
www.fat-cat.co.uk
www.johannjohannsson.com

échelle de richter : 8,5
support cd
après 5 écoutes



1 commentaire:

charlu a dit…

Oui, j'adore ce disque et sa discographie .. je me mets ça le matin dans le train..demi-sommeil baroque, ou le soir néo-classique crépusculaire....