dimanche 21 août 2011

Dakota Suite



Johanna Hooson est toujours à l’optique, la pochette reste fidèlement noire et blanche. Chris Hooson quant à lui est toujours à la tète de Dakota Suite et offre cette fois-ci, un disque épure où le silence convole une fois de plus avec ses notes célestes. Il retrouve David Buxton pour un pur album du Dakota Suite dans sa belle lenteur habituelle. Le dernier en date « Vallisa », qui n’en finit pas de coller à ma platine, affichait une obédience néo-classique religieuse. C’est le jazz ici qui tient les deux hommes en harmonie, un jazz noir et blanc, étendu à l’infini, spirituel et murmuré. Si sur d'autres disques sa pop se fond quelquefois dans les nimbes mous de Nick Drake, son jazz épouse les contours feutrés de Bed sur « Newtom plum ».


Un joli duo modéré, sage, sensitif et intuitif comme à son habitude, que seuls deux morceaux ambiants expérimentaux viennent troubler et dématérialiser la construction jazzy de « The hearts of empty » (« the ladder », « m-theory »). Ces deux morceaux se noient, s’incrustent dans l’ensemble et prouve que le jazz de Dakota Suite reste fuyant et nocturne.
C’est Karaoke kalk qui cette fois-ci prend en charge cette nouvelle pierre qui érige l’édifice reculé de cette précieuse solitude musicale noire et blanche. Bel isolement dominical.

Dakota Suite 2011 « The hearts of empty » label : karaoke kalk
http://www.dakotasuite.com/
http://www.karaokekalk.com/

échelle de richter : 8,8
support cd
après 2 écoutes







Dakota Suite - Easy Steps





dakota suite - the hearts of empty (album preview)

4 commentaires:

Mmarsupilami a dit…

Je ne savais pas qu'il y avait un petit nouveau chez Dakota Suite.
Toujours subjugué aussi par la beauté de Valissa, je vais m'empresser de trouver celui-ci!
;-D

Libertygirl a dit…

Charlu,heureusement que tu es là pour les bons tuyaus musicaux.Je ne connais pas l'album,mais rien que la pochette,l'envie d'écouter me vient.D'accord avec Marsu...


XD;;;

Libertygirl a dit…

Tes tableaux me manquent.J'ai envie de rêver en couleur!
Où sont tes paysages:ocre,violacé,et rouge!Qui peut t'inspirer ainsi?

charlu a dit…

Oui Marsupp, je suis tombé dessus par hasard..puis j'ai lu Magic qui l'a massacré.. ils commencent à me gonfler eux. En tout cas c'est un bijou blanc, comme le premier Bed, rempli de silences.
La pochette c'est tjrs Hooson, sa compagne ou sa soeur, ou ... ses clichers fidèles vont tellement bien avec la musique ..
L'inspiration, c'est mon village..puis pour le reste, un texte, unephoto, une chanson, une humeur, une mélancolie passagère... c'est mon problème, j'aibeaucoup besoin des autres.

BYEE