lundi 24 février 2014

The Notwist / Beck ... 2014




2008, c'est la date de leurs derniers albums, 6 ans, mais peut-on parler de retour dans une erre où les « réguliers » sortent un disque tous les 5 ans ?
Peu importe, aujourd'hui, The Notwist et Beck réapparaissent avec deux belles réalisations, deux albums qui vont surement compter cette année.
Un autre point commun, mes albums préférés d'eux, sont sortis en 2002 : « Neon golden », « Sea change », à tel point qu'ils sont entré direct dans mon panthéon. (J'ai été un poil frileux sur « Odelay »).

« Close to the glass » des The Notwist est une bouffée de fraîcheur en plein milieu de ma tendance poussiéreuse à bouffer du rétro. Frais, mais aussi affublée d'une large palette pop moderne des plus intelligentes. Les représentants du genre, c'est maintenant une certitude. Pertinence, efficacité, et perfection dans la vision presque moderne de la mélancolie, celle qui me lie depuis des décennies à cette formation établie.

 
« Morning phase » de Beck la joue plus classique, plus soft pop sucrée, lumineuse et pastel.. une fraîche matinée avec de l'acoustique sur des nappes éthérées. Sa voix, comme pour The Notwist est reconnaissable entre toutes, sa production aussi et s'il varie les styles au fil des albums, « Morning phase » à des tendances « Sea Change » avec en plus une touche country folk qui patine sa pop sous des vocalises généreuses. « Wave » embarque, « Turn away » plaque comme un Crosby Stills Nash.. « Country down »..le disque monte en puissance.
 

Deux idées sonores, deux valeurs sûres, deux styles, deux belles pochettes, c'est une belle journée pour les bacs. Des fois, ça vaut le coup d'attendre...et impossible pour moi de dissocier les deux chroniques.
 

The Notwist 2014 « Close to the glass » label : city slang
Beck 2014 « Morning phase » label : capitol
 
 

11 commentaires:

Tourscher Jonathan a dit…

Cela dit l'ami Beck ne fut pas non plus inactif durant ces xix longues années. Il revient juste au LP dans sa forme classique...

charlu a dit…

C'est clair T..l'a bien bossé même.. ne serait ce avec la tite Charlotte :D
Je parle bien du retour discographique.

Carl a dit…

Sais pas pourquoi, j'avais pas encore fait le rapprochement entre les Notwist et Hood... Là ça me paraît évident... Mmm, j'espère le trouver bientôt en vinyle...

Alexandre G a dit…

The Notwist, je te suis sans problèmes, le disque est topissime.

Beck... Pas encore d'avis définitif... Le son me gêne, je l'ai déjà dit plusieurs fois.

Rabbit a dit…

Le contraire pour moi, je te suis sur Beck mais moins sur The Notwist (pas inactifs non plus avec 13&God). Des choses sublimes comme Run Run Run, de jolis retours à leur rock d'avant (le très shoegazeux 7 Hour Drive) et puis des titres pop un peu faciles, un peu comme le précédent mais il était d'une autre trempe... Le Beck c'est le petit cousin attendu de Sea Change, rien d'aussi sublime qu'un Paper Tiger sur l'album mais c'est tout ce que j'aime chez lui (bon j'aime aussi la veine Odelay / The Information).

Till a dit…

La première écoute du Beck ne m'a pas bouleversé. Mais Sea Change n'est pas mon préféré chez lui. Je l'aime un peu moins éthéré, un peu plus rythmé.

The Notwist, pas encore écouté.

charlu a dit…

Rhhooo Carlo, comme j'ai adoré Hood aussi, même plus que The Notwist je crois. Ils ont fini sur des compiles superbes et des carrières solo avec des disk de oufs... dans la même veine effectivement, mais en vachement encoreplus triste :D

C'est pas une grosse révolution ces deux disk, juste des bons trucs qui sortent, de très bonne facture..ça passe tout seul.. et c 'est la première fois que je chronique deux styles différents sur la même page.

charlu a dit…

Beck comme The Notwist ont beaucoup bossé en 6 ans..je me souviens bien de 13&god, y'avait Atlas aussi, puis plein de collaborations.

L'immense succès de Neon Golden a dû les effrayer un peu, pourtant "Shrunk" était sublime.

"Odelay" aussi d'ailleurs, je me souviens juste après de "Midnite vulture".. une horreur, jamais réécouté depuis.

El Norton a dit…

Deux disques que j'ai adorés aussi. Mes deux préférés de 2014 pour l'instant. Et moi aussi, Sea Change et Neon Golden sont mes préférés des deux formations. Bien vu de les associer, je les associe également.

Sb a dit…

Après 6 ou 7 écoutes du Notwist, j'apprécie sa légèreté même si je préfère les morceaux les plus expérimentaux. Beck, après deux écoutes dont une inattentive, plutôt un bon cru, mais j'y reviendrais moins souvent.

charlu a dit…

Merci Elno.. on est sur la même longueur d'onde :D

Esb.. rhoo déjà autant d'écoute.. avant je mettais le nmbre d'écoute du disk pour chaque billet.. je pense que c'est important d'avoir ce détail pour la crédibilité des propos. Perso pour les deux, j'ai eu 2 ou 3 écoutes chacun.