mardi 11 février 2014

Bill Evans 81



L'horloge biologique va bientôt donner le départ de la grande succion, assécher le sol, pomper, drainer par les racines, Illuha à attendre, molécule d'eau stockée, la patience à attendre que tout bourgeonne et fleurisse.
Quelques âmes aux aguets, un léger lapse de temps en avance, une bande son printanière avant l'heure, « You must believe in spring » est une prière à la photosynthèse, un trio solennel qui ne suinte que des parfums de printemps. Tout est guidé par les notes du piano de Bill Evans, le soleil, c'est lui.

Je suis tout minuscule, un bourgeon devant sa forêt discographique, je sors la tête du limon et je tombe sur ce printemps là, avec des idées de peinture, juste motivé par une idée de pochette, éclaboussée par une cascade lumineuse, blanche de soleil, langoureuse et ankylosée.

Bill Evans 1981 « You must believe in spring » (session 1977) label : warner
Drums : Eliot Zigmund
Bass : Eddie Gomez

 


5 commentaires:

Pascal Georges a dit…

Ça tu vois, Charlu, c'est l'un de mes albums de chevet...
Tout ce que j'aime de ce jazz qui me poursuit et de cette obsession de jouer la couleur en musique est là, juste là...
The Peacocks m'a carrément définitivement traumatisé...
ici il n'est pas question de musique, mais d'art et de chef d'oeuvre.
Bill Evans est là bas au loin et peu à part Jarrett sont arrivés à le rejoindre...
Une aura.
merci

devantf a dit…

Et moi d'ajouter...
Ce disque pour moi est une révélation et a changé ma vie musicale.
C'est avec un collègue (presque pote si la distance..) a qui je raconte que le Jazz? Non! A part quelques artistes comme Billie, Armstrong, Ella... Mais parce que des voix, or les instrumentaux.
Alors il me dit, cherche ce disque de Billie Evans, si tu aimes le chant, tu verras, c'est peut-être du piano mais en fait... son piano chante.
Je tente, c'est ma nature.
YESSSS MAN
Comme pour l'opéra, révélation, compréhension, plaisir du moment, plaisir gravé et renouvelable de mémoire....
Alors ensuite JE décide!! Et j'ai bien fait, je cherche encore ces voix instruments: Chet, Miles....
PUIS
COLTRANE mais ça c'est une autre étape;
GRACIAS pour l'occasion de raconter

charlu a dit…

Merci pour vos retour passionnés.. d'accord pour les sommets piano avec Jarrett. Bill Evans, c'est exactement le passe qui même droit dans ce monde là. Je m'en lasse pas de celui-là, chaque note placée est une excase.

Sb a dit…

De même, je l'écoute souvent celui-là, sans m'en lasser.

Chris a dit…

Comme je connais surtout Keith Jarrett, je vais pouvoir revenir à la source...?!