samedi 23 novembre 2013

Wings 75


 
 
JSF 7 / 24 novembre 2013
24 - LIFE ON MARS?
Une musique d'une autre planète ou presque.


« Band on the run » a propulsé le Paulo ailé vers les astres qu'il semblait côtoyer depuis quelques années lumières. Paul McCartney ne se repose jamais sur ses lauriers, il travaille sans cesse à la suite de chaque succès ou échecs.

Il aurait pu embrayer sur la facilité, être terrestre et s'allonger sur une frilosité rassurante, balancer le fade. Mais Paul est d'une autre planète, tout en gardant un réalisme terrestre qui nous arrive directement dans nos discothèques, mes étagères, mon sol. D'une autre planète ou presque.


Entre Mars et Venus, les Wings jouent au flipper d'une planète à l'autre. « Venus and Mars » est très abouti, une perfection qui surpasse « Band on the run ». Et pourtant, ce n'est pas systématiquement l'album que l'on met en avant. C'est un véritable set de groupe qui se dessine, avec des chansons très diverses et solides. Une intro, un thème « Venus and Mars », un rock torride « Rock show », une chanson parfaite « Love in song »..les hauteurs sont déjà à pleine puissance. Puis il y a le « Honey Pie » version Wings: « You gave me the answer »; le « Oh Darling! » d'alors « Call me back again »; du concept, du blues, du rock, de la pop, un groupe, une pèche d'enfer. « Leting go » est un gros blues habité, « Magneto and titanium man » un rock mid-tempo aux allures de ballades joviales.... un orchestre de cuivres, des parties de sax, un son chaud et des ondes ensoleillées, l'album est enregistré à la Nouvelle Orléans. Il est strictement musical, enlevé, éclectique, on sifflote et tape du pied, pas d'introspection cette fois-ci, pas de tourmente et de noirceur, du facile, du rutilant, du raffiné, un pro... c'est sur ce mec vient de la planète Mars.

Très vite les ventes de cette pièce centrale des Wings vont exploser, le tout embarqué par la locomotive tubesque « Listen what the man said », petit joyau de légèreté typiquement Macca, funky, disco, harmonieux, un nouveau remède à la morosité, juste avant le final d'un hymne à la mélodie comme il sait aussi le faire (« Hey Jude » ?), le dessert « Treat her gently-lonely old people ».

Le climat est sain, le groupe à son apogée, McCullogh offre même un morceau entier à lui, interprété par lui, « Medicine Jar », prémonitoire, puisqu'il va disparaitre d'overdose quelques années après avoir quitté le groupe. Paul McCartney a toujours été d'une autre planète, un résistant, c'est entre Venus et Mars ici qu'il réalise avec son groupe un des meilleurs albums des Wings, calme ou endiablé. Dave Masson, Allen Toussaint, Tom Scott sont de la partie.
Certes ce disque perd un peu de fraîcheur, mais s'enrichit d'une grosse production riche et méticuleuse, d'un perfectionnisme qui fait de cet album un calque de « Band on the run » un cran au dessus.

A partir de cet opus, les Wings vont entamer une tournée mondiale titanesque qui débouchera sur « Wing over America », et un DVD qui est sorti cette année « Rock Show » reprenant le triple album en image. Depuis, la scène ne le quitta plus jamais.


Cette année là, au mi-temps des 70's, les Beatles ne sont plus depuis cinq ans, les individualités commencent à s'affirmer. Ringo sort un album totalement insipide « Blast from your past »; George s'éloigne de plus en plus du chef d'œuvre « All things must past » en sortant deux albums très moyens sous son label Dark horses; John s'essouffle après l'excellent « Walls and bridges » et sort une compilation « Shaved fish » et un album de cover « Rock'n'roll » sonnant ainsi un long break jusqu'à la fin de la décennie.
Paul, régulier, toujours sur un nuage d'écriture, tiens le cap, monte plus haut encore..pour plusieurs décennies à venir. Il est d'une autre planète :D


Wings 1975 « Venus and Mars » label : mpl
 

29 commentaires:

Sadaya a dit…

Cap sur Venus pour échapper à cet album de Maccatastrophe!!!

charlu a dit…

J'ai bien peur qu'on l'entende sur Venus..Macagoule :D

Jimmy Jimi a dit…

Jusqu'ici, on y avait échappé, ça ne pouvait pas durer! En route tout le monde pour le Mont Venus!

Sadaya a dit…

C'est trop touffu sur le Mont de Vénus, j'y vais pas!! Je préfère les plaines nordiques!

charlu a dit…

Il s'est fait le maillot le Paulo..c'est nickel autour ..pis la toundra c'est pas lisse non plus.

Toorsch a dit…

Ben voilà, c'est arrivé!

Keith Michards a dit…

Ça fait toujours du bien de parler des monstres sacrés.
Un coup de barre, Mars et ça repart.

Francky 01 a dit…

C'est marrant mais j'aurais pas du tout pensé à cet album (et même ce groupe) pour le thème. Peut être pas assez barré comme disque, bien que ce soit de la Pop psyché de qualité...Un p'tit coté rock/blues roots même !!
Tiens, 1975, l'année de ma naissance. Je m'étais amusé à répertorier (au débuts de mon blog en 2008) les grands disques sortis cette année-là. Y'avait vraiment du lourd :
Neil Young "Zuma" + "Tonight's The Night"
Pink Floyd "Wish You Where Here"
Patti Smith "Horses"
Bob Dylan "Blood on the Tracks" + The Bands “The Basement Tapes"
Kraftwerk "Radio-Activity"
Miles Davis "Agharta" + "Pangaea"
Herbie Hancock "Man-Child"
Popol Vuh "Aguirre"
Hawkwind “Warrior on the Edge of Time"
Tom Waits “Nighthawks at the Diner"
Brian Eno “Another Green World” David Bowie "Young Americans".....C'est un jeu amusant, un bon délire à se taper.
A + amigos

Pascal Georges a dit…

75, l'année de mes 15 ans, ouais du lourd, de quoi te forger un ado au rock et jazz barré dit électrique (j'ai vu les miles qui sont mes chevets ultimes agharta/pangea)...
pour en revenir à cet album, peut être bien celui des wings qui m'a fait les apprécier réellement.
ici, chez charlu, le thème est récurent, mais il fait toujours bon prendre son pied ave la sphère des fabs.
eux venaient de toute façon d'une autre planète.

Rabbit a dit…

D'une autre planète les scarabées ? C'est pas plutôt les grands-papas du général Napster, là ?

(tellement allergique que j'ai dû zapper d'emblée toute la disco de Macca, tant pis pour moi !)

Sinon en 75 y avait aussi Seriously Deep de David Axelrod, pas le meilleur du Californien mais on l'oublie trop souvent ce bonhomme là !

sorgual a dit…

Mac-Acmaisquestcequetunousfaitlà, Mac-Ahlablaguerécurente, Mac-Heyencoreunerechute, Tous les écossais de Vénus applaudissent bien fort. Avec toi le voyage sidéral devient une ligne régulière ... mais on s'y fait et on en rit encore.

Devant Hantoss a dit…

"Listen To What The Man Said" je ne m'en lasse pas, 40 ans que je me la passen seule ou bien en me faisant l'album, d'une telle qualité que je ne saute pas les titres qui précèdent. Mais ce titre.
Effectivement je perie que pour placer un Paulo tu étais prêt à n'importe quel coup tordu, car la musique du Paulo est faites pour les martiens, mais ceux des chroniques martiennes. Je pense aux futurs colons, si ils ont un gros coup de blues, je leur conseille "Listen To What The Man Said"

charlu a dit…

merci les p'tits gars, ça fait du bien un p'tit Paulo... hein vous ne l'attendiez pas ici !! (Franky, j'ai lancé un pari dès la première session : un Paulo par jeu)

Un coup de barre, un Paulo et ça repart.

Everett W. Gilles a dit…

Je ne céderai pas à la provocation.
EWG

Ma petite boîte à musiques a dit…

Je vais me le réécouter parce que je ne m'en souviens pas de celui-là...mais je ne doute pas que ce soit un très bon choix!

charlu a dit…

Tain j'ai eu peur qu'on t'ait perdu Evrett !!!! ouarrff tu veux pas faire un petit billard .?? :D

Tu l'as celui là p'tite boite ??

Ma petite boîte à musiques a dit…

Oui, en vinyle même!!

Everett W. Gilles a dit…

Pas de billard, les boules je les préfère dans un champ de coton (tu sais, y a deux jours...)
Si t'as deux minutes passe voir chez Marius, si tu veux du '69 y en a !
Et je te réserve un chien de ma chèvre...

Alexandre G a dit…

Oh Oh Oh Oh OOOoooooh ! Un petit shot de Macca, on l'attendait tous, tu l'as fait au moment où on s'y attendait le moins. Très bien joué, chapeau bas.

Till a dit…

Je suis sans voix !

charlu a dit…

Arrfff toi aussi ?? :D

Till a dit…

Bin, traiter Macca d'extra-terrestre, t'as pas honte ?

Pas franchement my cup of tea même si le dernier se laisse écouter. D'ailleurs je l'ai fait écouter à des potes samedi. Mais les Wings pfiouuu, j'ai du mal.

Arewenotmen? a dit…

Jamais été vraiment un fan de Paulo, mais j'avais acheté celui là en Angleterre à sa sortie et m'attendrissait pour la belle Marie-Pierre. Alors, en son souvenir...

Sb a dit…

Si c'est pas un détournement de thème ça? Mais je trouve que ça passe bien. Ça donne envie d'y revenir.

charlu a dit…

Alors là.. Venus et Mars.. je vois pas ce qui coince :D

Cool ça Till..le "New" entre potes.. pas encore osé.

AreW, j'ai commencé par Lennon, sans dec.. puis je suis passé sur les Beatles et bim, le Paulo..
En gros on a tous qqchose de Paulo ;D

Le Zornophage a dit…

Pour le titre, bien joué.
Pour la musique, bien triché !

charlu a dit…

C'est clair ;D

Jeepeedee a dit…

Venus & Mars, la chanson, a toujours été trop courte à mon goût (et en même temps, replay, coquin de Paulo). Quelle mélodie les amis, quelle nostalgie/tristesse/rebondissement en à peine 1'30... Bon, le reste me laisse moins de souvenirs mais, purée, Venus & Mars !!!

charlu a dit…

Yes Djeep, le thème du disk..elle est plus longue un peu plus loin, mais part en quenouille psyché... je suis d'accord, trop trop courte.