dimanche 17 novembre 2013

Creedence Clearwater Revival 70



 JSF 7 : lundi 18 novembre :
THE WEAR DON'T MAKE THE MONK!
Pochette hideuse mais disque génial.
 
L'embarras du choix pour cette entrée fulgurante dans la septième compagnie.

Y'avait bien le groupe post Jetrho Tull, Blodwyn Pig qui proposait des couvertures immondes fauve de cochon à lunette; les débuts de Smog.. lui n'a jamais été bon pour ça, pour preuve le greffier surexposé sur fond d'orage pas beau (« Knock Knock »); les pochettes du Pere Ubu; Faris Nourallah et ses dessins naïfs; le tout nouveau Islands... absolument ignoble a tel point qu'il en devient inécoutable; le premier album de Nick Cave, sublime, mais avec un cadre vert énorme; les pochettes d'Aphex Twin déguisé en fillette; Roger Waters et son autostoppeuse; Genesis 83 (« Mama »); et même le « Magical mystery tour »....
Bien sûr, je vous parle là des disques qui sont bons.


L'écart se creuse sur un opus important, à la pochette « n'importe quoi ».. hideuse et ridicule.

Un superbe album, terriblement historique et placé dans les devants des disques qui ont marqués l'histoire, le Creedence Clearwater Revival. 1970 « Cosmo's factory ».

Le Creedence, c'est 7 albums en 5 ans, 5 multi-platinés en 2 ans, un single toutes les 12 semaines, 3 albums en 69....

Avant, John Fogerty montait groupe sur groupe, une énergie folle, des riff rockab que son frère Tom récupère et renvoie. C'est une grève radiophonique qui permet au groupe de jouer « Susie Q » pour les grévistes, un buzz, et Creedence démarre comme une furie avec du Bayou brûlant dans les amplis. Fogerty, c'est l'urgence, c'est le 45T plutôt que le 33T, c'est le grondement, le feu, la montée fulgurante, et déjà en 70, après deux ans de marathon, « Cosmo's Factory » brûle tout sur son passage. Leur plus grand succès Lp.
Creedence 70, le bayou crade et blanc, mais avec Bo Diddley, Marvin Gaye et Little Richards dans les veines, des relectures terreuses. Loin des lévitations cosmiques des groupes d'époque, eux s'enlisent dans la tourbe et la terre grasse de blues bucheron.
En ouverture, « Ramble Tamble ».. 7 min de chaleur torride, l'impression qu'ils sont enragés. Une rage politique, une lave qui se répand sur la planète, ça tonne, c'est bon et juste, ça roule et ronronne, avec en plus l'idée de pouvoir danser dessus, tourner et gueuler à s'en foutre la tronche contre un lampadaire. Les vibrations sont lourdes, les coups de boules à porter d'arcades,
Sans déconner, elle est pas meilleurs la grappe de pinard comme ça (« I heard it through the grapevine»), avec ce gumbo la main au paquet, du gratte poil dans le calbute, de la lave dans les artères.... le space rock motown aurait pu naître de cette reprise.
Creedence, monte tellement haut, qu'ils vont chuter lourdement après « Mardi gras », deux ans plus tard.. s'écraser la gueule pour ne voir le jour qu'en 1985.. Fogerty ne s'en relèvera jamais.. le Wilson des terres grasses.

 
 
Sommet historique, disque sublime et bouillant, une brulure blues toxique en intraveineuse..ouaih mais voilà... le disque est enveloppé d'une pochette foirée. A peine croyable. Je suis un fétichiste du disque, une vilaine manie qui me fait renifler le livret, scruter la pochette, lire les crédits, je ne conçois la musique qu'en support Lp, avec tout ce qui va avec. Spectateur, auditeur, fan, amateur, passionné, dévoreur..de disques et avec en sus, le fait de ne pas concevoir la vie sans musique.

 
La pochette ici, ne m'aurait pas dérangée plus que ça, s'il y avait eu dedans, une grosse musique de daube incohérente et inhérente. La seule pochette maussade de leur discographie, collée sur leur plus grand succès. Pas un disque à punaiser sur le mur de sa chambre ou sur le mur historique des grands disques. Les mecs ont une pause de complaisance terrifiante, constipés les blues man, la moquette moumoutte rouge sent la vieille chaussette, ou le vestiaire de cycliste. Tiens, en parlant de vélo, y'a Francis Cabrel shooté qui pédale dans la s'moule et fait du sur-place avec un bidon blanc muni d'embout qu'on se demande bien ce qu'il y a dedans et où il va se le mettre. Rideau noir, poutre blanche merdeuse, tableau de composition maussade, je veux bien l'urgence, mais y'a des limites.
Ce recto ci n'est pas à l'image du son dedans, du volcan qui gronde... juste à la vue d'une telle pochette, j'ai envie d'écouter un best of des Charlots. J'adore les Charlots, mais c'est pas le son des Creedence, c'est pas la même histoire.
Un disque énorme, une pochette pourrave. J'ose à peine imaginer combien il existe de disque bien affligeants, avec en bonus, une pochette qui ne change rien à la médiocrité du contenu.

Creedence Clearwater Revival 1970 "Cosmo's factory" label : fantasy records





 
bonus en rafale
La pire pochette au monde, une nouveauté, Islands..pas pû écouter.









28 commentaires:

Le Zornophage a dit…

Je ne commenterai que sur ton choix premier, excellent album et pochette bien décalée d'un groupe qui ne se prend pas au sérieux. C'est pas beau ? C'est pas fait pour ça.

Ha si, un truc, Islands, vraiment très très moche !

Toorsch a dit…

Ah! Cosmos Factory, le maître-étalon de la chose. Celui que j'avais en tête en trouvant le thème. Je savais au fond de moi qu'il serait de la partie ce disque.

Jimmy Jimi a dit…

Je l'a trouve plus marrante que hideuse. La musique évidemment est au top.
Que fait la magnifique couverture du Nick Drake dans ce bordel?

Alexandre G a dit…

Je ne sais pas, elle est quand même drôle, second degré. Et puis j'aime les couleurs, le grain vintage de la photo, le lettrage. Vraiment, tes bonus sont bien pires ;)

Sadaya a dit…

Quand Toorsch m'a parlé de cette pochette pour le JSF, je lui ai dit qu'elle n'était pas si affreuse... J'AVOUE! Dans tes bonus y a du haut du podium quand même!!
Non mais franchement, quel disque...

sorgual a dit…

C'est vrai que l'on a l'impression que l'agent artistique avait surtout le vélo dans la tête, enfin pour le disque je les aime tous, mais green river est mon pref.

La Rouge a dit…

Pour la moquette, ça valait la peine de lire ce texte.

Pascal Georges a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pascal Georges a dit…

CCR
Tellement bon que j'en avais oublié la pochette.
Comme quoi quand la zic emporte tout sur son écoute !

Keith Michards a dit…

C'est le petit musée des horreurs !

Fracas 64 a dit…

Je l'ai celui-là et c'est vrai que la pochette est insignifiante...mais c'est un beau disque.

charlu a dit…

Yes.. pas hideuse hideuse, mais vu la sommet musical, les mecs auraient pu se sortir les doigts. En fait, elle est fun, et faite dans l'hyper urgence .. zont dû mettre 5 min pour la faire.
Les Charlots avec Cabrel.. nan ?? :D

charlu a dit…

Il faut l'oublier cette pochette.. sinon on fout le moule burne dans les chausettes et on chante "mon vélo" avec la voix de Bourvil.

"Islands", ça aurait pu être le choix numéro 1, une nouveauté, mais là, peux pas écouter un truc pareil..

pour Nick Drake, j'ai un problème avec le vert tendre.. c'est pas une couleur pour les artistes il parait !! mais là, ce disque est un bijou ultime.. ses autres pochettes sont belles..mais j'aime pas le vert :C

Till a dit…

Hi Charlu,

Les plus laides sont vraiment sont vraiment dans les bonus (ou dans les malus ?). Celle de CCR, ouais plus truc drôle raté que vraiment laid.

Je ne comprenais pas l'allusion au premier Nick Cave, en fait c'est Nick Drake hein.

Arewenotmen? a dit…

Très belle cette pochette, reflétant bien son époque ! Par contre il va falloir que je décide à écouter CCR sérieusement...

Vincent Lamusiqueapapa a dit…

D'accord avec Jimmy, que fait la pochette de Nick Drake dans cette liste ? Sinon, d'accord pour la terrible pochette du CCR. Quant à leur musique, je ne suis vraiment pas client, désolé, ça pue trop l'Amérique profonde pour moi.

Sb a dit…

Bien joué Charlu même si le côté drôle l'emporte sur la laideur... Et puis par ta faute je viens de zapper le CCR pour Islands Tu donne envie à force de dire que c'est inécoutable... mais bon, ce n'est pas mauvais ni génial et moi j'aime bien la pochette. Sinon si tu veux voir des pochettes vraiment horribles (bien pire que les tiennes) tu tag Harsh noise dans Bandcamp... Tu as des photos d'enfants morts en décompositions, des images pornographiques gay et j'en passe... Impossible de les afficher sur mon Blog (j'ai des enfants)

Devant Hantoss a dit…

Je me demande si tu n'as pas gagné? La photo tellement inutile et même assez moche aussi. Une telle banalité, et comme toi, je l'ai souvent mise de côté pour me concentrer sur la musique qui devait souffrir de ce côté salle de sport improvisée.
Pochette drôle? Oui, en fait pourquoi pas, mais cela ne collait pas à l'image que j'avais de ce groupe.

charlu a dit…

exact, ça colle à l'image du groupe.
Je parlais bien de Drake.. ils aurait dû laisser la photo en entier, sans cadre (même pas cadré) :D
Ah ouaih Esb ??!! je vais aller voir discrétos.. je ne pourrais pas savoir si c'est bon dedans par contre.
L'amérique profonde ? carrément, ça slingue bon les boots qui puent et la chemise crasseuse..

Ma petite boîte à musiques a dit…

Ah les couleurs criardes seventies, toute une époque...

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
Dans les bonus pas un seul Paulo ?
Ah c'est vrai, faut aussi que le disque soit bon...
Moi je la trouve bon esprit cette pochette, je me souviens d'avoir acheté une chemise à carreaux bleue tout pareil que le monsieur pour lui ressembler (le fut en cuir je le sentais moyen, mes parents aussi d'ailleurs...)
Great record anyway, y a pas à dire!
EWG

charlu a dit…

bah y'a quand même un Beatles !!! ..juste un léger dérapage de pochette pas bien méchant tellement le disque il est bon tellement j'le kiffe grave tellement c'est un must qu'on s'en fou de la pochette :D

A quand un thème "un Paulo pas bon" que je vous vois pédaler dans le vide...?

Everett W. Gilles a dit…

Jamais! La difficulté, c'est ça qui est intéressant dans les thèmes...

Francky 01 a dit…

Excellent choix auquel je n'aurais pas pensé car j'ai toujours trouvé cette pochette plus décalée que moche...même si elle l'est.
Grand disque de rock psychédélique teinté de Blues, du rock du fin fond du bayou !!!
Quel sélection de pochettes vilaines, surtout le dernier Islands qui obtient la Palme d'Or !!!
A + amigos, bonne continuation dans le jeu et merci de m'avoir si gentiment invité à y participer

charlu a dit…

No problemo Franky.. depuis le temps que l'on cause ensemble...le plaisir est pour...nous :D
pis t'as vu les mecs orange qui se croient free et qui balancent sur Paulo en balançant des obus sur nos tètes .. fais gaffe à tes rotules si un jour tu fais un thème pochette "bouffis avec des chèvres" chez toi :D

Jeepeedee a dit…

Hé elle est superbe cette pochette !
Par contre, je regrette de ne pas avoir posté le Roger Waters, là, c'est du lourd mais en même temps le disque est pas génial, alors...

charlu a dit…

bah si il est bon Djeep.. c'est des rejets de The Wall :D ?? !! bon d'accord.. moyen.

Rabbit a dit…

Rho le Smog c'est vrai, quelle bête de concours.

(mais le cadre vert fait pourtant tout le charme de cette pochette de Nick Drake non ?)

Sinon Creedance comme le Dude j'ai des cassettes dans la bagnole mais jamais écouté un album en bonne et du forme... chouette texte, ce sera donc sûrement l'occasion !