mardi 19 novembre 2013

Daho 2013


Pour se remettre de toutes les horreurs qu’on se gaufre depuis hier, à rebrousse poil, une pochette sublime pour un contenu qui ne l’est pas moins, le tout nouveau Daho. Du grand grand Daho.


Des chansons imparables, du groove, un orchestre, tempo rajeunis, pop-soul, une fraîcheur étonnante, fidèle à lui-même, entouré d’une pléthore d’invités, Etienne Daho signe un opus époustouflant de haute qualité, un album pour le corps… et quelle pochette.

Etienne Daho 2013 « Les chansons de l’innocence retrouvée » label : polydor

http://dahofficial.com/wordpress/








9 commentaires:

Sb a dit…

Je pensais boycotté le Daho et je trouve la pochette horrible... Pourquoi il est pas tout nu lui aussi? La voix que je n'aime toujours pas est encore bien trop en avant... "le baiser du destin" m'intéresse pas trop en fait... arghh mes oreilles deviennent rouge, des boutons sur les mains "l'escalier monte à sa chambre" quel sens du détail... argh trop dur pour moi je zappe...

charlu a dit…

c'est clair, faut être Daho depuis un bout de temps pour plonger dans celui là..hyper fidèle à lui même.
C'est vrai que les paroles, c'est pas pour torturer le ciboulot (quoique "Eden" il s'est surpassé), mais la recette voix/musique/bonhomme m'a toujours plue.
Quant à le voir en string sur la pochette, le thème est passé :D

La Rouge a dit…

Merci Sb. Ça fait du bien de te lire.

Ma petite boîte à musiques a dit…

Dommage pour les string, la pochette est jolie quand même!!
Je suis plutôt Daho alors à découvrir...

charlu a dit…

J'ai oublié de remercier Pap's pour ce KDO :D (même si tu es moyen moyen avec lui)
Tu peux y aller tranquille P'tite boite, c'est du pur Daho.

sorgual a dit…

C'est sur que là, il a pas mis les formes, où plutôt trop,dommage car j'aimais bien les pochettes des opus précédents. Et le contenu m'interesse, toujours bien aimé même si un peu lassant et répétitif.

charlu a dit…

quand je parlais de belle pochette, je parlais du noir et blanc, avec les sculptures tout autour :D
J'avais pas du tout aimé "L'invitation", les version Salle Pleyel m'aveint un peu réconsiliées. Par contre, son excursion avec Jeanne Moreau autour de Genet m'avait bien fait sortir de son parcours "traditionnel".

Toorsch a dit…

J'avais adoré "L'invitation", je n'ai pas encore écouté celui-ci. Verra ça après le grand jeu..

Keith Michards a dit…

Je prends… pour la pochette !!!