jeudi 21 novembre 2013

AR



 
JSF 7 vendredi 22 novembre
22 - MUSIC FROM THE NORTH COUNTRY
Un seul mot d'ordre: Nordique!

Quand l’air ambiant perd de son mercure, la réverbération remplace la dilatation, l’espace le confinement. La voute gelée absorbe les sons et les restitue en drone mélodieux dilué dans le silence.
L’espace infini et l’horizon nacré renvoient la résonance, l’écho démesuré.

Nos oreilles tempérées ont besoin d’extrêmes et le cerveau de voyages immobiles. Je me souviens d’une épopée arctique mis en son par Elegi, ou Simon Fisher ("the great white silence"), des excursions vers le pôle, l’élément naturel face au 37°C incubateur.

Le corps est figé, seul le cerveau bat. Des visions blanches et du field recording métallique.
Avancer vers le nord c’est contraindre le corps, mettre à épreuve sa force mentale en oubliant l’épiderme. Le son devient cérébral quand le sud prend le corps. Il suffit de se laisser envahir par l’étendue crémeuse et violacée, et laisser le ciel pastel nous griffer les poumons.
Un véritable glacis se déroule devant ce frimas crépusculaire, voix féminine féérique et lancinante, violon nébuleux, field recording fantomatiques. Des boucles comme un hiver interminable, une beauté à faire froid dans le dos.
« Wolf note » est une ode à la nature figée, à la neige empourprée, juste avant que tout s'éteigne , « Rest » est un long silence blanc nocturne et polaire, un drone sourd, une nuit avec de l'eau qui coule. « Return » dans une candeur blême nous ramène au jour verglacé, à la lumière blafarde, au levé d'un nouveau froid.
AR, c'est une collaboration entre Richard Skelton au violon et de sa compagne Autumn Richardson à la voix de sirène. « Wolf notes », est abrité très justement par les londonniens Type records, en 200 exemplaires. C'est un voyage rare vers le grand nord, sur des terres désertiques et celtiques, celles du nord-ouest de l'Angleterre, sur de longues nappes de violon répétitif et de voix féérique, une longue marche qui s'éteint vers le nord plus encore. Une grande solitude.
Une suite vient de paraître, « Succession », sur laquelle il reprennent là où « Wolf notes » s'était arrêtée, sur la dernière note mourante.
Il suffit de se plonger dans la pochette.





26 commentaires:

Pascal Georges a dit…

Une merveille...
Là t'as encore touché le mille...
merci.

charlu a dit…

Merci Pax.. j'écoute ça des heures entières. Et du coup j'ai appris qu'il y en avait un nouveau "Succession".. encore plus beau. Richard Skelton est un grand paysagiste d'horizons gelés.

Rabbit a dit…

Superbe album (que j'avais chroniqué à l'époque sur IRM, tiens). Pas encore écouté la suite mais c'était sur ma liste !

Rabbit a dit…

(mais à dire vrai j'aime encore plus les albums d'Autumn Grieve - le projet solo plus folk mais tout aussi envoûtant d'Autumn Richardson, avec l'aide de Skelton d'ailleurs sur le trop court Stray Birds en 2009)

Sb a dit…

Le dernier est également sur ma liste. Wolf notes, je l'ai écouté sur Grooveshark : http://grooveshark.com/#!/profile/AR/23849753

Magnifique!

sorgual a dit…

Grr, connais pas et je me précipite dès que possible sur la drop.

Sb a dit…

Ça a l'air très bien Autumn Grieve. Stray birds et Terra Infinita sont dispos sur Grooveshark. Thanks

charlu a dit…

Cool, ils sont connus finalement.. AR est vraiment distribué sous le manteau. Bizarre de Type n'en faire que 200 exemplaires.
Merci pour les liens écoutes...

Ma petite boîte à musiques a dit…

Très beau texte comme d'habitude...je ne connais pas ce groupe mais c'est typiquement ce que j'aime...:)

Rabbit a dit…

C'est assez courant ce genre d'éditions limitées sur les labels ambient même "gros" (Type, Touch, Hibernate, Mego et compagnie), le public touché n'est malheureusement pas si large...

Francky 01 a dit…

"...un grand paysagiste d'horizons gelés..." Quelle magnifique expression ! Bravo Charlu, tu as vraiment le sens de la formule.
Je vais écouté ce disque mais après lecture de ton très beau texte, il donne vraiment envie.
En plus, je connais peu le travail sonique de Richard Skelton. Grâce à toi, depuis quelques temps, je développe ma culture musicale dans le domaine du Néo-Classical/Drone Ambient & Co....

Merci et à + amigos de la blogosphère

Everett W. Gilles a dit…

Euh, t'as plus de Dickinson? Tu sais qu'ils viennent du Nord eux aussi...
Comment dire ... ça passe pas la douane chez moi!
EWG

Keith Michards a dit…

C'est pas un peu mollasson ???

La Rouge a dit…

Merci pour la musika.

Sadaya a dit…

Ah oui, "paysagiste" c'est vraiment bien trouvé! J'ai pas choisi le bon jour pour avoir envie de volcans en éruption, je vais repasser quand je me serai calmée les oreilles et que je voudrais m'apaiser!

charlu a dit…

Ouaih complètement mou.. étendu à l'infini, planant, plein d'absence.

C'est quoi ces envies d'éruption ?

Toorsch a dit…

Yo C, connais pas mais la chro plus les pochettes, ça donne sacrément envie. Les grand espaces, le froid tout ça!

charlu a dit…

Si tu écoutes, tu y vas.. et au moins tu te les cailles pas :D

charlu a dit…

Red... j'aurai bien aimé connaitre ton choix sur ce thème..

Till a dit…

Ah je sais pas. Faut trouver juste le bon créneau temporel pour ça. Dès que je le trouve je m'y mets parce que j'ai déjà les images et les envies de grand nord.

La Rouge a dit…

J'ai la tête vide pour la musique ces temps-ci. On ne peut être partout mais il est clair que ce thème m'aurait enflammée.

Bastien Etienne a dit…

D'une splendeur immaculée, moment rare et précieux, fragile et sensible. L'émerveillement des oreilles qui admire ce monde nouveau.
Merci pour cette très belle découverte, amenée avec une très belle poésie dans ta présentation.

Vincent Lamusiqueapapa a dit…

Eh, encore une découverte hors des sentiers battus du sieur Charlu. Vais m'écouter ça attentivement... Merci.

Alexandre G a dit…

A la lecture des commentaires, je suis très intrigué !

Le Zornophage a dit…

J'en ai jamais entendu parlé... Tu m'as donné envie.
Merci.

charlu a dit…

merci pour vos comm les p'tits gars.. découverte ou pas, allongez vous et mettez ça à fond.. n'oubliez pas la couverture de survie