dimanche 10 novembre 2013

Josephine Foster 2013




Howe Gelb avec son portrait noir et blanc sépia des temps anciens, m'a envoyé directement sur une pochette similaire, une autre musique traditionnelle nord américaine qui sort aussi ces jours-ci. Josephine Foster, dans une même ligne de pochette de photo vieillie, sort un petit bijou de folk intemporel, une plongée dans les temps anciens de saloon, piano bar, banjo, pedal steel, voix belle et surannée....
 
Elle aussi possède une discographie conséquente, elle aussi raconte sa terre, l'ouest de jadis, des temps encore plus reculés que le gospel d'Alela Diane, une autre pochette aux couleurs anciennes. 2005, Josephine Foster apparait sur Locust records avec son troublant « Hazel eyes, i will lead you », un véritable coup de foudre.
Puis son acidité est à son comble sur l'unique passage fauve dans l'auberge Bo'Weavil en 2008.
 
Depuis, chez Fire records elle avance document dans son diaporama jauni par le temps et la lumière, après un duo formidable avec le Victor Herrero band où elle revisitait déjà des temps reculés, un discret « Blood rushing » l'an passé, elle arrive à nouveau avec sa vision psy-folk traditionnelle. Lyrique avec des mélodies étourdissantes, la petite félibre du Colorado raconte l'histoire renouvelée, chante ses racines, embringue avec toute sa délicatesse et sa poésie ancestrale.



Josephine Foster 2013 « I'm a dreamer » label : fir

http://www.firerecords.com/site/index.php?page=artists&artistid=00000000285
https://soundcloud.com/firerecords/josephine-foster-im-a-dreamer
http://www.josephinefoster.info/
http://josephinefoster.bandcamp.com/ 







5 commentaires:

Ma petite boîte à musiques a dit…

Encore une découverte pour moi, qui devrait me plaire...merci!

Jimmy Jimi a dit…

J'avais aussi été attiré par la pochette, laquelle ne ment pas sur la marchandise: j'ai pas été déçu, on entend bien ce que l'on voit - et c'est drôlement chouette!

charlu a dit…

J'aime bien ce qu'elle fait depuis Locust rec qui est splité je crois.. ça sent tjrs bon la vieille amérique..mais là, c'est plus que ça.. son, écriture.. super disque...merdouille depuis ED, je ne sors pas du territoire :D

Francky 01 a dit…

C'est marrant mais j'ai toujours trouvé qu'il y avait un p'tit coté CocoRosie (voir Joanna Newsom) dans la musique de Josephine Foster. On y retrouve la même voix "faussement" enfantine, une même musique lo-fi bricolo et le même Freak folk.
La pochette, avec cette somptueuse photo en noir & blanc, renvoie à celle du dernier Howe Gelb !!!

charlu a dit…

Ah ouaih, des nanas similaires effectivement. J'ai pensé à toi pour le thème pochette :D