jeudi 28 février 2019

Paul McCartney 1984 "No More Lonely Nights"



Jeu participatif : La Dizaine Des Blogueurs (27/02-10.03.2019)

2/  La chanson sortie l'année de nos 15 ans

C'est un joli patchwork de chansons réenregistrées sous la fidèle manette de George Martin. Wings, Beatles, carrière solo sont à l'honneur, une chouette compilation pour illustrer le travail de scénariste de McCartney.
Paul se fait plaisir, l'album n'est pas un must, il est une récréation lumineuse pour les aficionados. Dispensable disent les critiques, pourtant les charts seront une fois de plus au rendez-vous.. pourquoi ?? pour une seule chanson.

1984, deux de mes trois groupes préférés se séparent, Pink Floyd et Supertramp (bientôt Fleetwood Mac).. seul BJH gardait le cap. Pink Floyd séparés, du coup David Gilmour se promène et vient jouer chez les potes. Paul l'invite sur le morceau locomotive qui va emmener « Give my Regard to Broadstreet ». Il y aura Ringo Starr aussi. Ce n'est pas un album à part entière donc, c'est une pose heureuse juste après les deux monstrueux succès « Tugs of War » et « Pipes of Peace », et c'est surtout une chanson formidable qui figurera sur presque toutes les compilations de Paul, « No More Lonely Night ».

Cette année là j'ai beaucoup aimé « Here comes the rain again » des Eurythmiques, « To France » de Mike Oldfield, « Smooth Operator » de Sade, le grand chamboulement du Serge avec le ravageur « Love on the Beat »... mais c'est sur cette chanson là que le saphir de mon bras de platine s'est posé en rebonds multiples, ressac de ricochets immuables au début de la piste, pile sur la grâce de « I can wait another day... » comme un crooner baladin pop.

« No More Lonely Nights » sort en 1984, l'année de mes 15 ans. 


Paul McCartney 1984 « Give my Regard to Broadstreet »


22 commentaires:

Keith Michards a dit…

Pourquoi j'étais sûr que Macca allait finir par pointer son museau dans ce jeu ???
Je me souviens que dans mes années d'ado, quand tu achetais un nouveau disque, tu faisais la tournée des copains pour leur montrer ta nouvelle acquisition... c'était un événement ! Après, on faisait chauffer les magnétophones à K7 !

charlu a dit…

C'est clair, j'ai encore mes caisses de K7 enregistrées. Le business de ouf. On se partageais même les achats .. y'avait un hardeux dans le groupe.. me filait des trucs cheloux ;D

Audrey Songeval a dit…

On a presque le même âge, effectivement, mais pas les mêmes trajectoires. Pour moi, Pink Floyd, BJH ou Fleetwood Mac incarnaient "l'ennemi". Les groupes sur lesquels les punks avaient glavioté... C'est un peu plus tard que je me suis intéressé à Pink Floyd (via Syd Barrett). Et Fleetwood Mac, il m'a fallu l'ère internet pour que j'y prête attention.

Pour Macca, j'avoue que je le trouvais un peu regard à l'époque. Et si je commençais à fouiller dans les beatles (sans doute fin 1986), c'était plus l'étrangeté de Lennon qui m'avait séduite. Pour moi, Macca, il faut être adulte pour être sensible à son charme, oublier l'éventuelle pose rebelle et se ravir de ses mélodies tendres et caressantes.
C'est intéressant de prendre une grande chanson d'un album qui ne l'est pas forcément. Je n'ai plus le temps de le faire mais pendant toutes mes années Fac, j'aimais me donner cette peine et aller dénicher la perle cachée d'un grand artiste. Cette chanson, je me rappelle l'avoir découvert avec la compil "All the best!". Ce n'était pas ma préféré, parce que je trouvais le son un poil ringard, mais pourtant elle m'avait séduite.

sorgual a dit…

Oui Charlu !! Souvenir.
Cette organisation parallele qui nous faisait se répartir entre nous les achats de disques pour avoir le maximum de possibilité d'écoutes et si affinité d'enregistrement crachotant sur K7 !
Cette année là j'avais triché et était ressorti avec trois galettes de mon disquaire favori. 1972, une très grande année musicale, j'étais commis d'office pour Transformer de Lou Reed (on peux faire pire !), et avait honteusement pris The man who sold the world de Bowie (mon meilleur ami l'avait déjà fait tourner en boucle sur sa platine, mais pas pu résister tellement je l'aimais à l'avoir "en vrai")et le troisième avec qui j'ai eu du mal à l'adopter, peut être deux ans pour qu'il devienne un incontournable, faut dire que pour l'époque c'était drolement novateur, même pour un krautrocker d'écouter en entier Ege Bamyasi de Can.

Echiré79 a dit…

Ah Macca est là !!!
beau choix que ce morceau, rien que le titre déjà quand on a 15 ans….

Pour moi, il faut remonter bien en arrière.
Mon copain Pierrot avait un grand frère ( 19ans, un vieux quoi !) qui allait régulièrement à Londres (et pas que pour aller voir la relève de la Garde à Buckingham !) et qui un jour nous a ramené deux 45t qui ont été les premières grandes gifles musicales de mes 15 ans =
"My Generation" des Who
"Like a Rolling stone" de Dylan
Et pan dans les oreilles et le cerveau, m'en suis jamais vraiment remis
Voilà nous sommes en 1965 !
I'm just talkin'bout my g.g.generation
(talkin' bout my generation)



charlu a dit…

En fait Audrey, c'est tt a fait juste.. j'ai pas eu ma période "rebelle", pourtant je glaviotait mais sur les pierres de mon village très peu habité. Le punk était à des années lumières de mon comportement et mes pensées, et Lennon je savais pas pourquoi il se mettait à gueuler comme ça.. Janov & Yoko. J'étais plus misanthrope qu'autre chose. Avec le recul je serai plus en reac maintenant.. mais avec beaucoup de recul, maintenant que les gosses se barrent, je crois que je vais retourner m'isoler ds une campagne :D Tte façon, ils n'ont jamais rien changé d'un poil à se rebeller (ça aussi c'est mon recul :))))) Donc, je laissais couler le temps.. merde c'est vrai que c'était assez adulte ce que j'écoutais. J'ai kiffé Joy Division à 30 piges :o

charlu a dit…

Un véritable réseau Sorg; organisation rangée.. me souviens même du magasin chartrain "art & musique" avec la cabine d'essayage ..euh écoutage en bas. On défilait en rang pour écouter tel ou tel truc. La rage de la nana au guichet. Me souviens très bien de Mike Oldfield "Discovery" acheté et surtout "Love on the Beat".. mon chef d'œuvre 84 en 33T. Et le grand live casino qui a suivi.
Mes K7, y'en a qqunses dans la bagnole de mon grand .. il a encore un auto radio K7 :))) ouf, on s'écoute des trucs qui grésillent..et à 21 ans, il sais comment on s'en sert.. dingue :D

charlu a dit…

Eh mon Pap's..tu sais bien toi, comment j'aurai voulu avoir 15 ans en 1969, l'année de ma naissance... grand grand cru, mieux qu'en 65 :o :D
Je pas combien d'album 69 j'ai.. mais un jour je regarderai dans mon fichier musical "Pap's".
Londres pour les disques ds les 60's, ça devait être terrible. épicentre de dingue.

Mylène Gauthier a dit…

Hérésie!!!!! ;) (Impossible d'avoir un jeu sans Paulo) Misère. :D

charlu a dit…

prout prout Mylène.. je t'attendais ;D
Et pis merdouille, j'y peux rien, y'avait rien en 84.. à 15 ans c'était pas la grande forme.. je me morfondais et me laissais vivre. Tiens, d'ailleurs, y'avait ça sur mes bulletins, en permanence.. "se laisse vivre". Moi au début je prenais ça pour un compliment.. c'est mieux que de se laisser mourir (nan oublie "Live and let die").. et puis avec les engueulades et les roustes à chaque bulletin scolaires, j'ai vu un moment que c'était pas top comme appréciations :D

Chris a dit…

Ah ah McCartney ! Évidemment...
Si j'essaye de me souvenir de 84 pour moi il devait y avoir du Sade, du Téléphone, du France Gall et du Goldman, pis du Talk Talk 😓...

Alexandre G a dit…

Haha t'as pas pu te retenir, dès le 2e jour t'as craqué ;p !
Eh ben bon choix en tous cas, et si je calcule bien t'as l'âge de ma maman. Tu pourrais être ma mère charlu tu te rends compte ? On écouterait du Macca tous les deux, ce serait-y pas la belle vie ? ;p

El Norton a dit…

Un McCartney, je m'y attendais =) En 1984, j'étais pas né, et je suis resté hermétique à la vague des Beatles (et de leurs membres en solo). Pas grave, même si au regard de l'enthousiasme de certains, j'ai l'impression de passer à côté d'un truc.

Devant Hantoss a dit…

Ha ben c'est clair, plus de Beach Boys en 84... P'tain t'avais encore 15 ans en 1984... (j'aime ça veut rien dore)
En tout cas c'est la première fois que je l'écoute cette chanson, et cela vaut bien les chansons 80's, pour sûr il savait déjà y faire.

charlu a dit…

Mais oui Chris, la découverte Sade ;D Et puis Hollis :(

charlu a dit…

Ahhhhh.. tu fais ièche Alex.. tu m'as tué là :)))) t'aurais dû écrire Charlue :o
Viens voir manman mon fissot, on va faire péter un vieux Paulo.. la belle vie :)))) Eh jamais tu m'apelles manman.. ni popo d'ailleurs... ça va chier :)))

charlu a dit…

Oui d'ailleurs, vous n'étiez pas nés..passe passe ElNo ;D ... mais Paulo, il sort encore des disques... vous pouvez pas y échapper.

charlu a dit…

Nan Tonio, tu me charries.. la 1ere fois ?? pourtant, c'est pas l'année à être bavard en Paulo, mais je suis un peu obligé .. car là, c'est pas un disque, un album, un truc de ouf gravé sur un 33T.. c'est l'année d'une chanson... Sinon, c'est quoile nom de l'EHPAD de Wilson ?? :/

Francky 01 a dit…

Même si je n'ai jamais été fan des Beatles, je reconnais l'immense influence qu'ils ont exercé (même sur les jeunes générations) et tout ce qu'ils ont apporté à la Pop music. Par contre, j'apprécie plus le travail de Paul McCartney, avec ses Wings, Linda ou en solo. D'ailleurs, j'ai bien aimé son dernier "Egypt Station" (belle surprise perso) ou "Flaming Pie", tous découvert grâce à toi. Par contre, moins fan de ce que je connais de sa période 80's.
A +

gaby a dit…

Ouf , l'année de tes 15 ans , tu as eu chaud
cela aurait été l'année de ta naissance , j'aurais parié pour Gainsbourg

charlu a dit…

Franky Paulo c'est tellement gigantesque qu'on peut choisir ses moments, sa période.. Egypt et Flaming sont vraiment superbes.

Yes Gaby, je suis un peu fier de mon année de naissance..pour plein de raison :D

Pascal Georges a dit…

Purée je suis même pas venu te commenter, pfff...
Macca, forcément, logique chez toi et encyclopédique.
tellement à écouter de lui, un véritable bottin.
Bon celle la, dans la musette.
bizs