dimanche 17 août 2014

Alex Puddu



Tous les ans au mois d'août, les Inrock font la pause estivale avec en bonus un verso Sexe, articles et nouveautés artistiques autour du sujet.

C'est en voyant un vinyle à la pochette vintage embellissant le promontoire de mon disquaire, que j'ai eu l'idée moi aussi de reluquer par cette lorgnette là, façon Inrock.
 
Au rayon jazz donc, est réédité ces jours-ci, le deuxième volet des BO des films pornos danois des 70's. C'est exactement l'époque où la musique de boule étaient de véritables compilations de qualité aussi bonnes qu'un Tarantino. De la soul, du jazz, du funk, du suave, du groove et bien sur du saxo. De la même façon, pour les « connaisseurs », la bande son de « Gorge profonde » est un véritable brûlot qu'on peut prendre comme un objet à part entière, sans se soucier des images, si celles-ci peuvent, à certains moment de la journée devenir un soucis.

 
C'est Alex Puddu qui s'y colle, ça s'invente pas.
Y'a des girls, des boys, des hot-dog danois, des bouches trempées, les jeux dégueulasses du docteur Love, des naughty girl, des barbiers, des Miss Butterfly, un Black triangle, y'a un piano lover et des lusty nurses, y'a même Horny au bureau et des afters..
Au début, « Group sex at the birthday party » m'intriguais, je voulais savoir si on soufflait sur des bougies, si on chantait en chœur avec des cotillons... que nenni, ce morceau est comme tous les autres, un très bon feeling de jazz ambiant avec de l'orgue hammond, des grattes, une basse super bien foutue.. C'est d'époque, un poil cliché, et on imagine très bien les pattes d'eph, les prises dans des châteaux avec major d'homme, les coiffures d'époque, les mecs en grosse moustache et des méga triangles noirs .. oui..il y a des castors au Danemark.
Je me moque, mais la musique est bonne, un test à faire avec du monde, non pas pour voir s'ils se foutent à poil direct, mais les sonder, savoir si c'est vraiment le genre de musique étiqueter porno. J'ai vraiment pas souvenir que Dorcel soit un frensh Pudu ou ait convoqué qui que ce soit pour un bon son d'époque sur ses images. C'est la principale raison pour laquelle je visionnais sans le son et non pas pour ne pas me faire pécho, si si....
 

Pour beaucoup de films, la musique est primordiale, pour le porno aussi, je dirai même obligatoire.. ceci dit, ces compilations là, dont le deuxième volume sort cet été (avec un excellent bonus « Feeling saxy »), peuvent se passer d'image. Très ambiant, très pop vintage, Alex Puddu est un orfèvre en la matière, sa discographie ne se cantonne pas aux scènes de sexe.
Les films quant à eux, ont était ressuscités par Pink Flamingo production.

 
On se croirait à San Fransisco, ou sur une plage Ssssound de Bertrand Burgalat, mais ça se passe au Danemark avec Alex Puddu, l'époque en or où les films pornos vibraient sous de la très bonne musique.

Alex Puddu 2014 « The golden age of Danish pornography . Vol 2»
label : schema records
(2001 : Vol.1)




5 commentaires:

Mita Ghoulier a dit…

Très estivale cette bande son et par moment bien blaxploitation ;-) Merci !

charlu a dit…

Yes.. y'en a aussi ;D.. d'ailleurs ça m'a rapellé les compiles Stax, BBE, et Disco demand ( http://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2012/02/disco-demands.html ).
Arrff, c'est plus c'que c'était le son porno.

Tourscher Jonathan a dit…

J'aime ce genre de compilations "strange", il en existe un bon paquets. La musique est cool, les couvs' sont classes... ThanXXXX CMan.

charlu a dit…

Yes mon T, y'en a une tonne.. de la zic improbable , Puddu + Danemark.. mais c'est vraiment parce que je suis dingue de musique ;D

Devant Hantoss a dit…

... Oui pour le petit côté Blaxploitation...