mercredi 26 juin 2013

Rauelsson



Je ne suis qu'au crépuscule des huiles. Je démêle mes balbutiements de couteau avec des inspirations alentours susceptibles de flanquer mon slpeen. Comment faire pour se terrer, engloutir sa réalité, faire murir ses utopies dans de caverneuses taupières à sucer les sucs des racines, et faire ressurgir l’onde.
A trop flotter dans les airs, on oublie le minéral, les semelles sont restées trop longtemps collées à la terre brune... je flotte avec mon chapeau-cumulo à exsuder tout ce que je peux juter dans l'imbibé.
La respiration des inspirations n'a de valeur qu'à la saveur du sucre butiné des gelées royales d'une abeille cramoisie, un miel flamboyant et viscéral, une chair en lambeau qui ramperait sur des bacilles de coke, une peau coquelicot délavée accrochée à la chlorophylle.


Il n’y a que 450 exemplaires de ce chef d’œuvre ambiant, cette musique est unique. Raul Pastor Medall offre son travail, au piano, noyé dans un blanc de field recordings, des voix nébuleuses et quelques cordes platines.

Le blanc .. il n’y a que la belette laiteuse pour me dire qu’il faut que je me permette. La blanche hermine grignote mon épiderme et le noir me fait la moue. Je n’ai plus envie, il n’y a plus de charbon dans la mine, je ne sombre plus que vers la musique posée sur des silences, dessinant des étendues.
Si quelqu’un peut soigner mes insomnies et chasser ce blanc de mes nuits, j’irai alors peindre au levé du jour, avec « Vora » qui résonne, j’irai dérober les couleurs naissantes.


Quelques notes suffisent, quelques pigments sur cette pollution nacrée, une perle de sang, un postillon océanique, une goutte de transpiration, un éclat de lune ou un gravier solaire, un pépin de clairière ou une larme de chlorophylle.

Ne vient on pas du noir pour aller vers la lumière… blanche ?

La musique progressive dans le néo-classique, c’est juste un rayon de lumière qui vient tout bouleverser, une lueur, un grain de peine qui vient troubler l’horizon.

Sonic pieces, une auberge à suivre de près.

Rauelsson 2013 « Vora » label : sonic pieces
http://www.rauelsson.com/
http://www.sonicpieces.com/sonicpieces017.html





13 commentaires:

orfeenix a dit…

Bon sang rouge sur peau blanche aux idées noires, quel beau texte et sur quelle ambiance, comment veux tu que nous nous fassions infirmières de tes insomnies si la nuit t' enfante de tels billets, je ne veux pas d' autre réveil que cette obsédante mélodie.

charlu a dit…

:CC ouaih mais y'a un moment ou la carcasse morfle, l'heure où l'épave est déjà éventrée.. y'a des badauds plein la plage qui montrent du doigt.

La Rouge a dit…

Je file dans un cours de vente, tu peux imaginer l'état. Mais cet état là, celle qui te fait écrire, c'est la même qui te fait peindre. Jusqu'en ce moment, je crois que ce sont les mots qui éclaboussent. Et c'est dieu que c'est bon. Je file. Prends soin.

Till a dit…

Pfff...Charlu sérieux, qu'est-ce que tu veux qu'on te dise après ça ?

Moi je n'arrive pas à peindre avec le blanc. Même si j'essaie il se transforme, se salit, se tâche, se colore, il me fuit sans arrêt. Le blanc est instable, infidèle, versatile (versaTill ?).

charlu a dit…

hein ?? tu vas vendre tes toiles Red ?? :D
Till.. je me souviens maintenant que tu peins..apprivoiser le blanc, il m'aura fallu 15 ans :D Bon, maintenant il faut que nous fasse voir.
Et franchement, je comprends pas ce que vous me dites !! c'est tellement perso mes chronique que je crois faire un bide à chaque fois.. vous n'avez absolument rien à m'envier ..vous trois :D

charlu a dit…

..puis d'autres aussi :D... Sad t'es où ?? Iiiiiiiiiiiii

Sadaya a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sadaya a dit…

J'étais venue ici pour t'exprimer mon amour de tes mots, mais mes compagnons l'ont fait mieux que moi. Orfee a raison, comment pourrait-on avoir envie que tu soignes tes insomnies si cela impliquait des textes moins beaux? Tu as de ces images qui restent longtemps dans notre esprit, comme cette peau de coquelicot qui s'agrippe à la feuille.
Sinon tu as bien raison, on veut voir les toiles de Till!
Prenez tous soin de vous.
Vais écouter cette musique.

La Rouge a dit…

Hé! Ho! Je n'ai pas cette pépite. :(

charlu a dit…

kes ke c ke ça.... de la poudre rouge maintenant !!! ouaih ouaih..ça vient .. faut juste que je mette la main sur ce disk :D

La Rouge a dit…

Je me suis transmutée en pigment. Quelqu'un m'a jeté un sort, pense bien. :(

sorgual a dit…

Juste une phrase,
"White is beautiful"
J''adore quand la peinture commence avec des mots.

La Rouge a dit…

Après la première écoute, ce disque est sublime. Grand merci!