jeudi 13 juin 2013

Rachel's 1996





Grand Jeu Sans Frontières Des Blogueurs Mangeurs De Disques - Sixième Edition

vendredi 14 juin:  «pictural »

Voilà un thème dédié aux nombreux artistes qui squattent ce blog, l'épreuve de la pochette dédiée à la peinture ou au dessin.


Au chapitre des arts mêlés, il se dessine un troublant travail de traduction pour une rencontre entre la peinture et la musique : s’immiscer dans les traits d’un artiste pour en faire jaillir des notes. A l’heure ou le groupe Rachel’s est révolu, et dont il ne reste que les travaux du pianiste Rachel Grimes, revenons un moment sur « music for Egon Shiele » datant de 1996, écoutons, observons, contemplons pour capter l’onde de création commune, la transmission, la mise en musique d’une œuvre.

Rachel's s'est interrogé sur un artiste peintre. Le groupe du Kentuky est venu approfondir et raconter musicalement la naissance d'une œuvre, la quintessence d'une vie de peintre.

Écoutons, imaginons.



Egon Schiele a t-il réussi à transmettre au groupe son inspiration, son histoire ? Des toiles sont proposées sur la pochette et à l'intérieur du livret, mais l'auditeur en explorant cette galerie de l'Autrichien, peut choisir à sa guise la musique qu'il entend à la vue des tableaux.... « Music for Egon Schiele » n'est qu'une proposition..une invitation, la leur. On peut aussi imaginer une autre musique, un autre son, l'oreille musicale est personnelle.

Je suis contemplatif et me laisse envahir par la vision encordée des Rachel's qui m'ont toujours procuré des images, des inspirations, des humeurs. Aussi, ce petit opéra intime, n'est que l'interprétation des œuvres terminées, accrochées, comme si l'on écoutait à déambuler dans la galerie. Elle exclut la création en elle même. Egon avait une musique dans la tète, un processus, un son diffus lié à ses gestes. On peut aussi imaginer une bande son aux allures progressives, ou planante, qui accompagnerait une toile, dès le premier coup de pinceau.


Rachel's 1996 «Music for Egon Schiele » label : quartersticks
http://www.rachelgrimespiano.com/
http://www.rachelsband.com/
http://www.egon-schiele.net/


Donc, les inspirations se croisent, écouter « Music for Egon Schiele » en regardant les toiles de l'auteur est une exactitude. On peut à notre tour, essayer de mettre des musiques sur des toiles, de trouver la bande son à défaut de ne savoir composer. Par le trait, le contraste, la palette et pour l'avoir vue apparaître par étape, en études progressive, j'ai entendu des notes sur une toile, j'ai choisis un album sur « La bataille de Mytilène ». Il est absolument vital que l'image perfore pour aller plus loin.

La méthode de travail a dû partir d'un long silence, d'un vide supposé, juste habité de quelques ondes fertiles insoupçonnées, de plancton créatif, le vide n'existe pas. C'est souterrain, ça gronde et sourde, ça monte en pression et les couches chromatiques se décident, le jour se lève. C'est surement de quelques tourmentes nébuleuses que va jaillir le plaisir, la fougue. Le séisme est déjà sous le lin, l'ébauche de couleur installée, les couches s'accumulent, le mouvement est là, la jouissance masochiste vibre.

Les cordes sont graves, toutes les cellules s'entrechoquent. Empirique, les contrastes se maquillent définitivement, l'éruption fait jaillir l'œuvre.. « Labataille de Mytilène »... Elle a pris racine sous terre, elle a gonflée son poitrail pour jaillir en vitrail... cette toile n'appartient plus à son peintre, à partir de maintenant elle est à nous et Rachel's peut composer.

Denovali vient de faire paraître un triple album de synthèse de Greg Haines. Dramatique, céleste, bouleversant de profondeur et de force. Du silence jaillit des drones verts et de la lave sanguine. Philharmonie des couleurs, symphonie des traits, des voix lointaines soprano pour le mouvement. Trois étapes, trois albums, une épopée, de la biologie, des vies. A l'écoute de cette montagne sonore, « La bataille de Mytilène » est pour moi la pochette exacte, au même titre que Egon pour Rachel's, ou l'inverse. Je regarde la toile et j'entends cette musique « cosmitoplasmique ».

Sorg aurait-il touché le point sensible ? Aurait-il fait jaillir quelques symptômes, a t-il diagnostiqué quelques failles dans nos comportements d'affamés ?

En attendant.. et j'ai dû me perdre quelques instants, voici une pochette représentant une toile de maître.

Greg Haines 2013 "Greg haines 2006-2012" label : denovali
http://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2012/04/greg-haines.html


26 commentaires:

Toorsch a dit…

Génial comme concept', c'est le peintre qui cause. C'est une découverte. Merci mon C!

charlu a dit…

De nada T man... dans la box ce week...j'ai pas la force là :D
Ceci dit, c'est un exercice que j'aime bien faire..on peut même trouver une image, un texte, une BD, un alcool pour une toile, y'a un endroit rès de mon taff où l'on peut écouter, manger, regarder, lire .. je sais pas s'il existe une cohérence, mais c'est très attirant.
Rachel's n'existe plus depuis... qq années.

orfeenix a dit…

Je me tue à répéter que Rimbaud rêvait d' unir peinture, musique, parfum, bref, la synesthésie et bon sang quel billet, Egon Shiele, la Rouge et tout ce qu' on aime quoi,et vos photos à tous , vos tableaux, vous faites exploser les sens là tous!

sorgual a dit…

Enmusiqueur de peintures ... tu imagines ce boulot, te faire un musée sonore, être attiré vers la toile par sa musique ou par le dessin, ne plus dissocier les deux, que le geste ne soit pas créatif, mais conceptuel .. Le silence des musées est souvent oppressant, voix chuchotées, pas feutrés, s'animant seulement quand un guide passe, un groupe scolaire carnet à la main plus à la recherche du copain que du parcours élaboré par le prof ... Oui on peux rêver d'un musée ou le contemplatif ne serai pas silencieux, et pas seulement comme actuellemnt pour l'art dit moderne qui ose, qui choque..

La Rouge a dit…

Je suis jetée à terre et moi qui a encore six heures pour écrire ma variation, je suis sans mot. Ça me touche tellement que j'ai les bras ballants. Maudite marde, c'est beau Merci. Merci. Je chiale là. Bises à vous tous. M'en vais reviendre un peu plus tard... je suis trop émue.

Sadaya a dit…

Oh marde, je suis en joie de cet hommage et émue pour toi Red!! Vous êtes tous beaux, talentueux et merveilleux, bande de fous furieux!
Comme dit Orfee, y a tout pour nous plaire ici!!
Ah Sorgual, l'idée est terrible, rêvons-en!!

Fracas 64 a dit…

Je reste sans voix!

Pascal Georges a dit…

Bon là mon Charlu, tu es le poisson dans ton eau.
Je parle pas que musique, mais coté texte, pour être impliqué tu l'es...

Perso, pour créer la musique il me faut un argument, un support.
J'ai cessé depuis longtemps d’écrire les notes pour écrire le son sans autre fun que le son...
Alors, parmi les idées sonores que j'ai, souvent, c'est la peinture qui me les procure.
J'écris alors un texte "sonore" avec des mots, puis je le réalise en notes, mélodies, accords ou simplement sonorités indéfinissables.
Indéfinissable est bien ce qui peut arriver quand un musicien se laisse emporter par la magie du pictural.
l'entrée dans l'oeuvre, de façon totalement personnelle pour, au détour d'un trait, d'une teinte, d'une intention, faire surgir le son.
Des années que je voudrais arriver à lier les deux.
L'été dernier presque on a failli y arriver en performances fugaces avec un artiste en résidence.
Il y a longtemps j'ai aussi participé à du Happening, cela reste un formidable souvenir artistique, comme l'impro totale avec Barre.
Trop rare.
Chacun a déjà tant de boulot dans sa bulle...
Mais ce thème m'a fait remettre le couvert de ces projets...
Je me dis pourquoi pas.
En tout cas, là tu as aussi mis le verbe.
Cet album, je ne connais pas (mais en ce moment je me fais la totale de ces stocks phénoménaux que tu m'as passé et c'est plutôt formidable) et je vais l'ajouter à l'impressionnant panel de découvertes que tu m'as posé.
bravo !

charlu a dit…

Orfee, mon rève c'est de monter un local (bar ?) où y'aurait tout ça.. libraire, galerie, show case, fumoir, menus.. rencontres... dans une autre vie ??

Oui Sorg, gros travail.. j'ai même oublié de dire que je peingnais tjrs avec de la musique très choisie.. et je n'ai pas assez de recul pour vérifier l'influence de celle-ci.

charlu a dit…

Red, cette toile me fout des baffes :D.. et j'ai la bande son.. je mets dans la box ce week :D..ehhh reviens ;D

Sad; c'est pas pour rien que tu fais partie de cette bande de fadas... Au fait, t'as déjà essayé de te lancer dans la BD ? ou autre dessin ?

Oui Pax, je te le file.. et merci pour Miles :D Voilà un musicos parmi nous qui peut décortiquer et écrire des notes plutot que de les poser comme moi :D

MMERRCIIII

Jimmy Jimmereeno a dit…

Imparable choix - et on ne compte plus ceux qui ont utilisé les différentes versions du "Cri". A quand une pochette par VincenD?!

charlu a dit…

justement je pensais à ça.. j'ai beau écouter du son quand je peins, je vois pas ma cambrousse en huile faire l'objet d'une pochette..où alors pour un disk de bourrée du coin :D L'abstraction de La rouge par contre peut être utilisé très largement...universel .

Sb a dit…

Rachel's connaissais pas et c'est excellent... Faut que j'économise mes jokers... Merci Charlu.

La Rouge a dit…

Le cri c'est Munch, Schiele c'est le cri de l'érotisme et de l'angoisse.

Non je ne me suis pas planquée loin mais du coup, paf, le vide pour ma chronique mais c'est pas grave, ton magnifique texte m'a coupé le sifflet. Mais le silence est pas une mauvaise chose selon moi devant une oeuvre, non plus. :)

Je vais plancher pour une présence et je reviens pour faire la tournéeé

Merci encore et j'ai hâte d'écouter cela.

charlu a dit…

Faudra que tu nous dises si c'est vraiment comme ça que tu l'as lâchée celle là :D

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
Je crois que je préfère (le peu que je connais d') Egon Schiele que Rachel's.
Me branchent pas trop ceux-là.
Mias quelle chronique !
EWG

Till a dit…

Merde Charlu, je sais plus quoi dire. Bravo ? Non c'est nul ça. Merde.

Sadaya a dit…

Ah Charlu, dans une autre vie je viens te filer un coup de main pour ton bar-librairie-fumoir-expo etc! T'imagines? Avec les copains et tout??
En dessin chui une galette complète. Je dévore les BD par désespoir. Faut que je tente la peinture un jour, mais rien qu'à l'idée je me sens déjà usurpatrice.
Encore bien joué pour ton texte.

La Rouge a dit…

Si j'étais près, je te kickerais le popotin ma Belle et te montrerais quelques entourloupe de la spatule et pis après te laisserais aller. Tu vois (tes photos le prouvent) Sara, tu pourrais peindre, tout le monde qui a le désir peut. Dans mon livre à moi. Pourquoi, je suis ici moué??? :(

On pourrait se partir une commune. Mon rêve. ;)

charlu a dit…

Evrett..Rachel's c'est un peu à part.. du néo-classique ambiant très cinématographique. Egon, Klimt... je suis sur le cul à chaque fois..mais j'ai mes oreilles qui s'emmerde..je cherche un son sans cesse.. j'entends des trucs et je me rue dessus. Rachel's me parle beaucoup.. comme Greg Haines et là y'a des palettes qui apparaissent. Ceci dit, merci Evrett pour ta présence et ton billet Tom Waits atypique.

charlu a dit…

Ohhh putain Red..je croyais que tu me parlais à moi au début..... wouarrffff.. j'ai eu un doute avec "ma belle" :DD OUIII c'est juste une question d'ENVIE.. de désir affamé, je vouloir sortir la boyasse.. peut importe le support, acrylique huile pastel dessin couture... y'a tjrs un truc qq part pour se saigner le bulbe :D
Bon bah sinon..vive le popotin :D

charlu a dit…

C'est pas nul Till..je reluque tes billets .. une patine que j'adore.. perso.. merci pour tout...

charlu a dit…

Bon, c'est quoi une commune, une secte...Red ??? j'ai déjà l'impression qu'on est dedans :D
Vas-y, lance le projet.... I'm ready

Pour le pub intégral..bien sur que on va mettre des BD.. pis une terrasse avec billard et petits palets.. mais il faut sdu personnel.. j'embauche.. bah en fait, c'est ça la commune.. un lieu de dingo... qui va faire triquer la planète....

La Rouge a dit…

Mais il n'y a que les tenues rouges qui sont acceptées! :D

LRRooster a dit…

J'arrive à la bourre mon Charlu mille excuses.
Schiele évidemment !

devant a dit…

Un autre à la bourre et mon PC qui ne veut pas ouvrir ton billet, tant pis je redémarre et voilà.
J'ai lu.
J'ai vu.
Bien entendu .... Le rêve.
Vous savez, regardez un peintre peindre... Regardez un musicien jouer...
Quel spectacle.
Et même si on ne voit pas le tableau et même si on entend pas la musique...
Merci Charlu