mardi 4 juin 2013

Dear Reader




La renaissance baroque d'une créativité colorée fantastique provient ces jours-ci d'une berlinoise ayant vécu à Johannesbourg. Il est question d'apartheid dans les textes.
Là bas, elle était en duo. Pas loin d'ici elle est seule avec sa voix et son écriture, une foule d'instruments et d'invités. Pour les références, c'est du côté de Kate Bush et Johanna Newsom qu'il faut plonger.
« Rivonia », son quatrième album, est multicolore, libre, puissant d'inspiration. Un piano en filigrane, un aspect choral conceptuel qui donne le frisson, sérieux mais pas mélancolique, un peu comme l'instant précis où le coquelicot vient, avec la bleuet donner les adieux au colza qui n'arrive plus à éclabousser le ciel. Orchestral.
Ouaih si..un peu mélancolique quand même, quand on aime pas voir le colza mourir... je vais plutôt dire optimiste, un rouge opiacé de coquelicots qui longe les berges.
 
Le nouvel album de Dear reader est féérique, une pop lyrique sidérante, rococo de chœurs romantiques. Un tsunami de grand air, magistralement lumineux....quelle écriture !!....tombé amoureux comme un bleu.



Dear Reader 2013 « Rivonia » label : city slang
http://dearreadermusic.com/
http://www.cityslang.com/dear-reader/







5 commentaires:

devant a dit…

"Dead Reader" as tu écrit.. Tu l'as fait exprès?

Fracas 64 a dit…

à la première écoute ça m'a l'air très beau.. Merci Charlu!

charlu a dit…

Merdouille où ça ?? !! oh le con... c'est tout ce disque sauf un truc morbide :D

Merci

devant a dit…

A l'arrivée ce matin, fichier vide? Je me demande si tu ne les a pas retiré entre temps? Ce qui expliquerai pourquoi, avec ce système de synchro.
Mais ne te prends pas la tête, tellement à écouter, ma remarque est juste pour mieux cerner les failles de DROP.

La Rouge a dit…

J'aime beaucoup. Merci.