samedi 10 décembre 2011

John Cougar Mellencamp 87




Beaucoup pensent que « The Lonesome jubilee » est le premier album de John Cougar Mellencamp. C'est en fait un tournant dans sa carrière qui compte déjà huit albums. Du folk et de la country vient s'incruster dans son rock américain brut. Des violons, un accordéon ajoutés pour un cru rock aux allures celtiques lui donnant une hauteur et une grande bouffée d'air.
Nous sommes en 1987, cinq ans plus tôt de l'autre côté de l'atlantique les Dexy's Midgnight Runners avaient fait flamber les charts avec « come on Eileen » un violon dans la pop rock. Les Pogues pas loin cartonnaient aussi.
Le cougar balance avec « The lonesome jubilee » des airs marins gardant sa chaude touche terreuse d'americana rocailleux. Le violon et l'accordéon seront encore sur « Big Daddy » en 89, plus du tout sur le brulant « Whenever we wanted »91 (superbe album au passage où il abandonne alors « cougar » pour devenir définitivement John Mellencamp), puis réapparaitront ponctuellement sur le puissant et plus soul « Human wheels »93 beige to beige » et « suzanne and the jewels »). Un sublime mini Lp est sorti en 94, « Dance naked » avec une petite pépite « when margaret comes to town ».

J'avoue avoir un peu lâché après, revenant vers ce cow boy de l'Indiana que l'année dernière avec l'acoustique et primitif « No better than this ».

Un bail qu'on avait pas vu le soleil briller comme ça, la lumière est radieuse ce matin, « cherry bomb » ou « Check it out » à toute blinde. Un album qui s'écoute d'un trait et qui file du carburant pour la journée. Le samedi faut avoir la pèche.

John Cougar Mellencamp 1987 « The lonnesome jubilee » label : mercury
www.mellencamp.com
échelle de richter : 8
support vinyl
après 1000 écoutes.
























3 commentaires:

Mister Moods a dit…

Le meilleur album de Mellencamp et, si j'osais (j'ose !), le seul qui vaille vraiment la peine d'être écouté. En complément, un best of suffira.

Un autre truc... Désolé de faire l'emmerdeur mais ça m'a un peu arraché l'oeil... "Beaucoup pense"... Beaucoup penseNT ! ;-)

Sinon, comme d'hab'... Beau billet !

charlu a dit…

Oups..mais pourtant, c'est UN beaucoup..je déconne !! saloperie de correcteur d'orthographe qu'à pas d'cerveau comme moi.
Ceci d'accord pour une méga compile du Cougar.. le suivant "big daddy tout pourri, par contre du bon matos dans "Whenever..." l'album rouge où il montreses toiles...sinon du déchet sur chaque disk..sauf la cuvée 2010, t'as goûté ??

Toorsch a dit…

Mellencamp, un homme qui produit encore de très belles choses, une bien belle carrière.