lundi 26 février 2018

Pat Metheny 77




Voilà exactement la traduction graphique de mes sentiments quand je suis chez l’Edition of Contemporary Music. De l’architecture certes, mais aussi du paysage, exigence des lignes et contemplation des impressions. Des couleurs parfaites ocre jaune et bleu cobalt, du jazz en fusion.

Le producteur est Manfred Eicher fondateur  du label, la batterie toute en finesse est assurée par Danny Gottlieb, la basse par Eberhard Weber, le piano par le fidèle collaborateur Lyle Mays déjà présent sur ce deuxième album de Pat Metheny. Le son Metheny est unique, pourtant ici quelques moreaux semblent dilués dans les balbutiements d’une carrière faramineuse à venir. « Sea Song » plénitude des étendues, le bras au saphir se pose sur les sillons du ressac. Discrète pièce délicieuse du catalogue ECM et de la discographie prolifique du guitariste américain.

Pat Metheny 1977 « Watercolors » label : ECM






6 commentaires:

Devant Hantoss a dit…

Je commence à vous comprendre, ce Pat Metheny comme une évidence: La pochette, en fait la photo que l'on souhaite projeter, presque pénétrer pour être à la place de la prise de vue et trouver les mots intelligents et bouleversants en même temps. Chercher dans sa vie des moments qui collent à la contemplation... Mais si on est pas poète, dieu merci il y a la musique jouée ici. Ça vaut bien le déplacement mental

Echiré79 a dit…

Bien vu Charlu,
voilà qui prolonge en beauté ( musicalement et esthétiquement ) tous nos échanges/partages ECM avec Pax, Devant et toi.
Cet album est une magnifique porte d'entrée dans l'univers musical de Metheny
Beau billet

Mylène Gauthier a dit…

Merci Charlu.

charlu a dit…

yes Dev, déplacement mental.. total, un acte, un choix comme dit Pax que je plonger de ce côté là. Pax dit aussi, pas de world music, mais.. universalité. J'entends plus que du jazz ici, comme si ce style était juste une météo. Ce son de guitare est magnifique.

Merci Pap's, il est beau et doux ce disque. D'ailleurs j'ai rechargé un paquet de Metheny y'a peu de temps :D Merciii

De nada Mimi.. un jour y'aura une de tes toiles sur une pochette ECM ;D

Pascal Georges a dit…

Hello Vincent,

C'est par cet album que j'ai prolongé ma découverte de Pat Metheny via "Offramp", un autre mythique de chez ECM avec ce solo dont j'ai parlé.
Je vois que tu as fouillé dans le label pour sortir des pépites que je vais m'empresser d'écouter... car le label est tellement prolixe qu'il faut aller de découvertes en redécouvertes pour un plaisir jamais abîmé par la faute de gout, l'erreur expérimentale sans substance ou autre...
Ici Metheny en groupe comme en duo avec les ambiance de Lyle est un magicien.
Quand j'ai mis cet album pour la première fois sur la platine, je me souviens encore être devenu directement fan de Metheny et de ce son... et des traitements ambiances de Lyle Mays (un ami guitariste m'avait demandé voici des années alors que je trifouillais mon X3 pour créer une ambiance l'accompagnant, de continuer dans ce sens des "trrucs" à la Metheny/Mays... comme quoi l'influence...)
Le Metheny ECM c'est juste album après albums de purs joyaux.
Merci au passage pour le lien.
Bizs

charlu a dit…

Merci Pax. Ce son très précis avec ce jeu là est reconnaissable immédiatement, toute cette discographie qui découle de ce 2ème album est un refuge rassurant, j'adore quand il part un Peu dans l'"exotisme". J'ai découvert Bjorn MEYER sur ecm, un son lointain similaire, maispas le même jeu du tout.

Inépuisable ecm.

BIZ