dimanche 4 février 2018

Nils Frahm 2018



Je regarde Broderick et Frahm avec la même curiosité. Comme une gémellité artistique du néo-classique, leur carrières se longent. La même évolution.
Tout comme Broderick a développé un son, Frahm n'est plus qu'un piano, cuivres, voix et ici beaucoup de machine tendrement syncopées viennent étoffer son écriture. « All Melody » est une œuvre complète, avec quand même des interludes piano bien à lui avec ce son particulier du micro dans la caisse.

Similitude de travaux, sous le même toit, après Peter Broderick, Nils Frahm revient amplement. Le mercure chute, des musiques de quoi se cloîtrer dans une chambre aux vitres embuées, déguster cette musique de huis clos vaporeux.

Nils Frahm 2018 « All Melody » label : erased tapes

2 commentaires:

Chris a dit…

J'adore ! J'écoute pratiquement que ça depuis quelques jours...:)

charlu a dit…

étonnant son nouveau côté electro..