mardi 27 février 2018

Arvo Pärt - Keith Jarrett - Gidon Kremer 1984



Je crois bien n'avoir jamais chroniquer un album de musique classique. Sûrement à cause de mon innéisme et mon vertige, ce sentiment de virginité devant une œuvre séminale, le cerveau mis à nu. Musique classique, pas uniquement finalement puisqu'une fois de plus il s'agit du label sans frontière ECM. Autre transition à Metheny, l'année de création de « Tabula Rasa », 1977.


1984, cette œuvre d'Arvo Pärt est reprise par des orchestres, Stuttgart, Berlin, avec comme invité du collectif, Keith Jarrett et Gidon Kremer. Classe certes, mais néo aussi, puis post-moderne et contemporaine, plein de corde et un nouveau vertige, je vais avancé suffoquant à travers ces éléments successifs impressionnés.
Table rase sur les mots, mise à plat des émotions, reset musical sur cet instant prestigieux.



Arvo Pärt (Keith Jarrett – Gidon Kremer) 1984 
« Tabula Rasa » label : ECM

6 commentaires:

Chris a dit…

C'est le 1er que j'ai écouté aussi de Part...ça reste mon préféré...

Audrey Songeval a dit…

Fratres et Tabula Rasa, on les entend très souvent dans les films ou dans des reportages. J'aime beaucoup le minimalisme de Pärt. C'est d'ailleurs l'un des artistes de musique contemporaine qui aura le plus marqué le rock des ces 20 dernières années. Un rocker curieux se doit de le connaître.

Echiré79 a dit…

Beau choix
l'album de Pärt que j'écoute le plus ( peut être bien, comme Chris, mon préféré )
Merci Charlu

charlu a dit…

Le recul à prendre avec Pärt amène à rester sans voix sur ses objets, sa politique, son œuvre et ses influences. Je vois qu'il fait l'unanimité celui-là, ça fait plaisir. C'est pas le premier que j'ai découvert, mais là quand je suis tombé dessus, je suis resté figé un peu plus que les autres.
Très cinématographique.

Mylène Gauthier a dit…

Je ne redirai jamais assez à quel point j'aime Pärt. Mon préféré est sans doute son Te Deum et Adam's lament. Pour Tabula, il est celui qui me l'a fait découvrir, donc un album particulier à mon coeur. Tu finiras par chroniquer du classique!!! Ah! Ah! Je ne m'en plaindrai pas. Merci!

Devant Hantoss a dit…

J'adore comme le temps qui passe se rappelle à nos souvenirs, le "Adam's Lament" j'ai et j'avais pris plaisir à découvrir ... en 2013 lors d'un jeu des blogueurs, proposé par une ROUGE. Je note le pourquoi j'ai les albums, j'en ai davantage que ce que je pourrai écouter, alors noter ce qui m'a incité à le prendre... Comme un TOC.
Aujourd'hui, tandis que ma douce récupère d'une soirée plutôt BLANC, j'entends RUSSE BLANC. Cela colle très bien avec la fraîcheur qui pénètre mon salon.
Pascal-Georges viendrait bien développer ce qui se cache derrière le mot CLASSIQUE. MUSIQUE SAVANTE?