jeudi 21 décembre 2017

Paul McCartney 1997




1994 la résurrection de « Live at the BBC » des Beatles est dans les bacs, débute alors une vague de retour aux Beatles. L'année suivante ce sont les 3 volumes des doubles anthologies qui refont littéralement bouillir à nouveau l'histoire.
Pour ne pas faire de l'auto concurence, la maison de disque demande à Paul de rester en dehors de l'actualité, le temps que ces fouilles archéologiques soient digérées purement par les fans. « Rester tranquille », lui, il se fait une raison et se met à l'écart.
Du coup Macca reste peinard et voyage, mais prend le temps d'écrire beaucoup et d'enregistrer un peu, perturbé par le recul du travail des Beatles enfoui et proposé à travers ces "Anthology" dont il suit de près la mise en boite, auprès du producteur Jeff Lynne.


Il prend son temps et du plaisir à écrire, et puisque la rencontre avec Jeff Lynne s'est bien passée, c'est lui qui va cuisiner le son de « Flaming Pie », l'opus 1997 de Paul McCartney. Ce sera une superbe réussite à tous les niveaux. 

Casting resserré, Paul assure quasiment tous les instruments au côté de Jeff Lynne, puis Steve Miller est invité (qu'il a rencontré en 69 quand il errait dans les couloirs d'Abbey Road après la dispute quant à l'arrivée de Phil Spector au sein des Fab Four). Son fils James traine par ici tout comme Ringo Starr, sur le chef d'oeuvre « Beautiful night » écrit à trois, Paul Ringo et Steve. Il y a aussi évidemment Linda, mais pour la dernière fois. Peu de temps après, elle disparaît.
Intimité et nostalgie donc, sonne une marée de guitares comme les aiment si bien Lynne. Plus que de coutume les ballades pures Macca charpentent l'album, lumineux, fiévreux, aéré, plaisant, serein, doux, enlevé, songeur, épuré, nappes de cordes, franc, direct, ambitieux, étoffé, émouvant et moelleusement rock. Il faut bien dire une fois de plus que ses mélodies renversent, « Flaming Pie » est sûrement l'exemple parfait.

Une poignée de singles longeront ce Lp, il a eu le temps de créer, avec une floppée d'inédits en faceB.. et c'est ça qu'est bien chez Paulo, l'opulence et la générosité :D


C'est une nouvelle grande transition dans sa carrière, la beatlemania revient partiellement, elle explosera à nouveau en 2009, il fouille le passé alors que Linda va sortir de sa vie, une nouvelle fois rien ne sera plus comme avant.

C'est sa plus grande entrée dans les classements depuis les Beatles, en plus des awards nominés.
Bizarrement, il n'est pas ma préférence. L'album est une pure merveille, mais je n'entends pas le son Macca, comme on a pu crier à la défiguration des inédits "Free as a bird" et "Real love". Ce son là, c'est celui de Jeff Lynne que j'adore pourtant, des Travelling Wilburys, de Joe Coker « Night Call », de Tom Petty « Into the Great Wide Open », Roy Orbison "Mystery Girl".. peut être aussi qu'il est trop parfait et que je l'écoute trop souvent.

Je ne vous encourage pas avec ce tout léger nuage de ma part qui n'en est pas un, à vous lâcher sur les critiques, non, « Flaming Pie » est inébranlable, il suffit de se mettre à la hauteur de « Someday » pour mettre tout le monde d'accord. Quant à « Calico skies », elle renvoit directe à « Black bird »..... « Heaven on a sunday ».... « Little willow » (chanson hommage discret à Maureen Starkey disparue)... le jam infernal « Really love you »... oh pis si, c'est un de mes albums préférés... juste après « Chaos and Creation... ».


Appuyant plus encore son statut de légende vivante, il va juste après cet énorme succès sortir un album instrumental classique, et une nouvelle récréation expérimental sous le nom de The Fireman. La liberté d'un génie.


" "Beatles", c'est venu de la vision d'un homme sur une tarte flambée arrivant vers nous..à partir de là vous ètes les Beatles avec un "A"". Plus que jamais le retour de l'âme des quatre.




Paul McCartney 1997 « Flaming Pie »










C'est mon cadeau de Noël.. si si , j'insiste..eh un cadeau c'est un cadeau, y'a tous les bonus avec..
que j'le vois pas trainer à revendre sur le net d'occas...ça va chier ;D






14 commentaires:

Keith Michards a dit…

Ha bon ! T'es fan de McCartney, toi ? On savait pas !!!!!
:-D

Chris a dit…

Merci pour le cadeau alors! Je ne risque pas de le revendre voyons, McCartney, quand même ! ;)
Par contre je crois bien ne l'avoir jamais écouté celui-là...j'ai hâte ! :D

TonTonMusik a dit…

j'ai été un fan énorme de sa période Wings ... je trouvais que sa musique était plus festive pendant cette parenthèse familiale. Cet opus m'est donc totalement inconnu et je vais le découvrir avec plaisir. Merci.

charlu a dit…

Quoi !!!! un des meilleurs et y'en a qu'on jamais écouté !!! ça me fend le coeur...arrfff reusment le père Noël est là ;D

Tonton, Les Wings c'est surtout la collaboration avec Denny Laine, Linda a toujours été dans les crédits, jusqu'à ce disque :(
L'a tjrs eu besoin d'un binome, ici c'est Jeff Lynne pour ce grand retour nostalgique.

Echiré79 a dit…

Bien joué Charlu !
On ne pouvait raisonnablement pas finir l'année sans Paulo.....
Tu sais quoi?, comme Chris suis pas sûr de le connaître celui là

charlu a dit…

ah merde Pap's ;D .. bon normalement ça tombe ce soir.
En plus tu as raison, un petit Noël avec Paulo... tranquille...
Biz

Everett W. Gilles a dit…

C'est terrible ça, la pochette on dirait un morphing de Babyface et de sa femme, brrrr ça f'rait presque peur ...
Joyeux Noël Branleur !

Mylène Gauthier a dit…

Tarte de Nowel cramée. Je dois offrir mes meilleurs voeux après ça? Paix aux hommes de bonne volonté! ;) xxx

charlu a dit…

:D .. quand je pense qu'il y en a des millions qui vont en bouffer des tartes cramées !!! j'en peux plus de la bouffe et du monde..

Une branleuse (on dit comme ça aussi chez toi ? ;D) et un branleur.. jpeux commencer à picoler tranquille. La bizete et joyeux Noël

Chris a dit…

Hé cool le Paulo ! Et merci pour les japon8, ça va occuper mes vacances !
Joyeux Noël Charlu 🎄😘
Pas d'indigestion de bouffe prévue chez moi, j'aurais du t'inviter ! ;)

Mylène Gauthier a dit…

Joyeux Noel Charlu! Que du beau et du bon. xxx

Alexandre G a dit…

J'adore ce disque ! Un de ses meilleurs en effet, un côté simple dans le sens direct, et une chaleur non feinte.
Bonne fin d'année Charlu !

charlu a dit…

De nada Chris.. y'a 3 ambiants, 2 plus acides, et un connu j'avais déjà parlé c'est la pop fantastique de OOIOO.. tu me dis .. j'ai encore qq trucs ;D

Oui Alex, la "simplicité" c'est le truc Macca infernal qui camoufle toute la complexité de son écriture :D

Belles fètes à toi Mimie, ..biz à tous

Alexandre G a dit…

Très bien dit !