mardi 31 octobre 2017

Charles Pasi




Je découvre Pasi via Blue Note, via quelques affiches  métropolitaines, et aussi parce qu’un fameux disquaire parisien a décidé de faire marche arrière. Le jazz est revenu au sein des mêmes murs que la musique en général. Plus la peine de changer d’adresse, de bâtiment et de ticket de caisse, toute la musique regroupée comme un nouvel espoir..bientôt le classique j’espère. Du coup je prends le temps de yeuter du côté Monk Nina & Brubeck. Pasi passe par ici.
 
Bref, une énième pochette jaune cette année, je suis interloqué par ce disque.
 
Vu comme ça, je le vends très mal, et pourtant « Bricks » est un chef d’œuvre jazz-blues-pop-soul dans la plus belle des harmonies. Il a beau être harmoniciste, Charles Pasi est aussi multi instrumentiste avec la voix qui va avec. En fait, l’étiquette jazz n’a de cohérence qu'avec son label, moi « Bricks » est passé comme un moment de curiosité extraordinaire, percuté par le talent et la pertinence de tous les styles, surtout de la belle pop percutée par du jazz, de la soul et du blues, voilà comme si Piers Faccini faisait du jazz … bref, j’ai un peu de mal à en parler. « Bricks » est génialement précieux.

 

Charles Pasi 2017 « Bricks » label : blue note

1 commentaire:

Devant Hantoss a dit…

Dès les premières mesures de "Burn Out" , j'ai su... Harmonica sur un fond tout ce qu'il y a de minimum. Ensuite un titre aux antipodes. Et comme tu dis, une voix Grandiooose