dimanche 8 octobre 2017

Clément Cogitore / Jean-Philippe Rameau : opéra krump.



Une chose en amène une autre, trouver des déclics pour parcourir des mondes inconnus ou méconnus, me poser sur un opéra, du classique dans toute sa splendeur. Clément Cogitore draine ma curiosité.
Furiosité du hip hop, le krump et je mets un nom sur le syncopé de quelques danses vues quelque part un jour, force rythmique, comme avec ce morceau opéra de Jean-Philippe Rameau, des codes s'entrecroisent, du social intemporel, évacuer la violence, corps de ballet hyper travaillé, impro de danse d'un groupe, chorégraphie fusionnelle, « Les Indes Galantes », un univers s'ouvre moi, deux mondes artistiques se percutent. Clip ou court métrage, « Air pour les sauvages » retravaillé sur la scène de l'opéra est un pur chef d’œuvre. La danse du calumet de la paix..les Sauvages 4ème entrée. Base de percussion ajoutée, tempo puissant et chaotique.

Réagir à la percussion, ce krump là dévoile toute la splendeur des rythmiques d'un air d'opéra de 1735. Des jeunes gens dansent et dansaient au dessus d'un volcan.
Interaction des civilisations, interaction artistique libératrice.... INTERACTION.

Jean-Philippe Rameau 1735 « Les Indes Galantes » - 2017 Clément Cogitore


1 commentaire:

Devant Hantoss a dit…

Merci m'sieur, j'avais un "rdv" à la médiathèque pour le prendre mais pour une fois... c'est sur un blog que je me suis servi. J'arrive gentiment au Baroque.