mardi 10 octobre 2017

Mélanie De Biasio 2017



Je me suis vautré sur le calendrier. L'espace d'un tant a réduit mon élan. J'ai trébuché sur « Lilies » la gospel vêtue de blues moderne.

Le câble rouge caténaire défile sans bouger sous la voûte nuageuse d'un ciel tempéré. Hope Sandoval sous jazz. 
Si la construction sonore est parfaite, sa voix chantée subjugue et n'atténue en rien l'émotion.

Jazz Simone intime, danse ouatée infernale, tendre envoûtement d'une ambiance tribale soft et moderne. Le nouvel album de Mélanie De Biasio est romantiquement glamour.

Le ventre est là avec la gorge et la beauté cellulaire des ondes cérébrales. C'est une saveur ensorcelée et j'ai mis un genou à terre en trébuchant sur « Lilies ». Un petit vent Marilyn ambiant a soufflé sous la texture de Mélanie.


Mélanie De Biasio 2017 « Lilies » label : (pias) le label

3 commentaires:

Devant Hantoss a dit…

Je me disais le Charlu... il a bu? Il a fumu? Il semblait parti bien loin. Puis je me suis mis La Lilies (ou les Lilies?).
Et dès les premières secondes j'ai compris.
Soit on dit rien, soit on cherche à atteindre la hauteur de son émotion.
Je suis au bureau, casque et en sourdine.
Tu vois je suis content de ne pas avoir à le chroniquer.
Toi, bravo!

charlu a dit…

Casque aussi, dans le train, la vitesse avait un gout bizarre et j'ai perdu la notion du tant ;D
Il est vraiment ravageur ce disque nan ?? jchu content ça vient pas que de moi

tine a dit…

Mélanie De Biasio : la classe des plus grandes !