mercredi 12 novembre 2014

Sylvie Simmons



 
Le gris sylvestre s'est rougit de fougères bronzes et la brume s'est dorée. Elle est anglaise aussi, mais de racine seulement, sa vie est outre-Atlantique, journaliste musicale. A force d'avoir côtoyer Neil Young, Léonard Cohen pour en avoir écrit la biographie, Sylvie Simmons a dû être contaminée par l'onde folk..prendre un peu de radiation solaire. Le dernier interview de Johnny Cash six mois avant sa disparition, c'était elle.

C'est hors du temps, très beau, elle sort un album boisé avec Howe Gelb à la gérance.
Vashti Buyman, Linda Perhacs, Karen Dalton.. je dépose Sylvie Simmons à leurs côtés.
Le folk se joue au ukulélé avec une voix qui rappelle Marianne Faithfull jeune.
C'est une belle nouveauté de chez Light in the attic, le grand pourfendeur des résurrections, qui s'attelle à cette nouveauté folk.


Sylvie Simmons 2014 « Sylvie » label : light in the attic





4 commentaires:

Chris a dit…

Encore une pochette qui ma plait!! J'ai écouté l'extrait et j'y entends aussi Marianne Faithfull...du folk comme on aime, par ici...;)

charlu a dit…

Merci Chris.. et la beauté de la pochette est indissociable avec l'émotion du son.

Mylène Gauthier a dit…

Magnifique!

Devant Hantoss a dit…

Faut dire que je remonte les drop en une soirée /apm, je relis ton texte, j'écoute et si j'ai cette magie de première écoute alors je prends. C'est le cas ici.
Parfois je peux passer à côté d'un grand disque plus exigeant. C'est vrai, parfois je ne passe pas à côté. Je n'ai pas de truc pour les repérer dès la première écoute... Mais celui, houaaahhhh Merci