lundi 10 novembre 2014

Jon Allen



Le folk épure revient comme une crue dodue au gros débit doux, un ruisseau puissant qui charrie le limon des collines et irrigue la forêt la plus épaisse.
La recette est idéale, mélodies, voix, accords avec des arrangements pop. Et on peut inverser pop et folk. C'est très simple, efficace, beau comme ce ruisseau de n'importe quel continent, qui coule et dévale les vallées country. Impossible de savoir si nous sommes à l'orée du jour, ou à sa chute.
Et puis la soul surgit comme un rayon solaire qui pénètre la brume végétale (« Get what's mind »).

 
Je pense à Gene Clark, Eagles, Van Morrisson, aux balades de Bob Seger, Xavier Rudd, Terry Calier même.. et pourtant, Jon Allen est anglais, et la rivière qui glisse dans la forêt est britannique. De la pop, country, folk, soul.. un disque parfait.
 

Laissez vous aller, je vous promets que ce disque est une bouffé d'air, claire et limpide.
A l'écoute de « Falling back », je suis capable de partir quelques nuits à humer les parfums d'escampettes, même si elles ne durent que quelques minutes. J'ai ce qu'il faut en bas de chez moi, la forêt détrempée, la casque, de ballade en balade et « Deep river » de Jon Allen.

Jon Allen « Deep river » label : monologue records




4 commentaires:

Chris a dit…

La pochette folk donne aussi bien envie...

Francky 01 a dit…

Grand artiste que ce Jon Allen. Voix, arrangements, orchestrations, atmosphères...tout est impeccable. Perso, une superbe découverte.
Encore un songwriter talentueux. La quête de nouveautés où se côtoie qualité, émotion et virtuosité semble infinie....Et souvent, elle passe par toi mon Charlu !!
La pochette, avec cette photo en noir & blanc à l'ambiance énigmatique, est tout simplement magnifique.
Merci encore.
A +

charlu a dit…

C'est une belle surprise que ce Jon Allen. Je connaissais pas avant. Sylvie Simmons aussi, dans le livret il y a aussi une forêt grise..puis ils sont tous les deux anglais avec une consonnance USA dans la musique. Jolis folk d'automne.

Starsailor a dit…

belle découverte, merci !