mardi 18 novembre 2014

Alan Hull / Ernie Graham




Dans la corne d'abondance des résurrections, deux auteurs des îles britanniques injectent un blues de songwriter folk à la limite du rock troubadour. Cette décennie là, la corne est pleine, une pléthore de pépites à ressortir auprès de Paul Parrish, Bob Carpenter, Gene Clark, Harry Nilsson...
C'est bourré de poésie, c'est d'époque, aussi, nous sommes avec Alan Hull et Ernie Graham, et ils fument tous les deux.

Alan Hull, c'est un flou temporel noyé par les effets rétros qui vont s'étendre sur plusieurs années encore. C'est grisant d'inconscience rock, celui sur lequel mon affect musicale est posé depuis des lustres.
Il est anglais, né en 1945, et a sorti 8 albums entre 73 et 98, « Squire » en 1975 est un bijou de rock folk se rapprochant de Lennon, Elton John, Al Stewart, ChrisDeBurg, Billy Joel et du CSN. C'est poétique, sec, du ménestrel psychédélique à flute. Indispensable.

Alan Hull 1975 « Squire » label : warner bros

Ernie Graham est irlandais, né en 1946, il a joué avec Hendrix, les Floyd et Soft Machine. Sa discographie est dispersée, avec comme nom de groupe Eire Apparent ou Clancy. Son unique album solo sorti en 1971 est éponyme. C'est un autre troubadour d'époque, il transmets la fièvre d'arpenter les sentes champêtres à dévaler sur des paysages de blues rural. C'est aussi un poète avec des ondes Fleetwood Mac début 70's, ou Clapton quand il habitait au 461 Bd Ocean. Il y a même une virée celtique avec violon, le superbe « Belfast », entre le CSN à nouveau et les Pogues. Ernie est plus chlorophyllien, plus proche de l'air, tout en gardant un œil sur la country de son littoral.

Ernie Graham 1971 « Ernie Graham » label : liberty






2 commentaires:

Cacu a dit…

C'est un blog magnifique, mes félicitations!

Cordialement,

The Lake Band

charlu a dit…

Merci infiniment Cacu..je vais aller visiter tes pages.

Bienvenu à toi.

Charlu