samedi 11 octobre 2014

Thom Yorke 2014



Je suis resté fixé irréversiblement sur « Kid A », impossible de bouger autrement à travers leur carrière.
Puis j'ai sauté à pieds joints sur « Eraser » pour mieux rebondir et venir à nouveau me poser durablement sur « Tomorrow's modern boxes ».
Cet album prévisible est un voyage astral, une lévitation surréaliste et un glissement huileux sur la croûte céleste, juste en dessous la voûte terrestre.

On flotte dans la piscine cosmique anthracite avec une apesanteur fluo paradisiaque.
"Nose grows some"... un sommet de haute profondeur.


Thom Yorke 2014 « Tomorrow's modern boxes » label : TY self released

12 commentaires:

Chris a dit…

Je ne sais pas si c'est la lune qu'on voit sur la pochette mais depuis quelques temps maintenant Thom Yorke (seul ou pas) évolue dans un autre monde musical, en apesanteur ... je n'ai écouté que le début de celui-là (par manque de temps) mais je ne serai pas dépaysée...

El Norton a dit…

C'est marrant, j'adore cet album. Plus que le AMOK de l'an passé finalement. Mais Nose Grows Some est le morceau qui me touche le moins, alors même que tout le monde en dit le + grand bien.
Il va falloir que je trouve la clé, mais je donnerai à cet album suffisamment de chances pour cela, c'est clair.
Les 4 premiers morceaux sont dans la continuité de The Eraser, et après, il va encore plus loin dans la déconstruction sonore. On est loin du temps où il faisait des chansons.

Carl a dit…

La critique a été plutôt tiède envers cet album, pourtant d'une beauté... lunaire, oui, c'est ça... Ça me rassure aussi, après le platonique Amok...
Un grand artiste, qui n'est plus là pour surprendre les critiques blasés, certes, mais qui se contente d'approfondir patiemment une oeuvre profonde et personnelle...

charlu a dit…

Vii Carl.. je pense que c'est les critiques qui sont blasés, pas les artistes.. j'ai écouté cet opus sans rien entendre, avec même l'étonnement même de voir un nouveau Yorke .. comme je vous dis je suis un grand accroc à "Kid A".. avec le bonus face B "Amnesia". Je me suis retrouvé dans dedans ici.. et j'ai honteusement zappé "Amok" dont vous me parlez. Va falloir que je recule un poil pour voir.. ceci dit, dans le domaine, quoiqu'on dise le Thom envoie grave ;D

charlu a dit…

ElNo, je sais pas quoi te dire pour cette "chanson"..surement que c'est sa façon d'en faire une moins expérimentale que les autres..ou alors, y'a un accord qui descend, qui casse la ligne.. et qui m'embarque...un semblant de mélodie qui ne noie.. le juste équilibre. Peut être l'équilibre parfait de ce qu'il sait faire..pour rétablir, comme tu dis sa déconstruction sonore.

charlu a dit…

Je n'ai pas vu le disque sur les promontoires, je n'ai rien lu dessus.. bizarre, pour moi, il tombe de quelque part, et je l'ai chopé comme un grand fan de Kid A, encore une fois, une des révolutions pop moderne des 2000's.

Et ce que j'aime chez les "icones" c'est comme tu dis Carl.. approfondir, patiemment, personnellement.. puis se barrer sans entendre les critiques... j'aime beaucoup cette évolution.

Chris a dit…

Mais je crois Charlu qu'il n'existe pas (encore) en CD, juste en téléchargement ... ou en vinyle peut-être...

Sadaya a dit…

J'ai laissé filer l'album ici-même, le temps de m'occuper à quelques tâches d'un dimanche soir ordinaire. J'en oubliais presque ce que j'écoutais, absorbée par des rêveries et des pensées diverses... Il me plaît bien cet album, une nouvelle écoute me convaincrait. Merci Charlub'

charlu a dit…

Ah bah c'est pour ça alors ;D Je m'attendais à le voir qqpart comme U2 ;D

Zyva Sadayaduyorkedanslacarrée..en boucle, en année lumière pour prolonger les rêves.

Sb a dit…

Bien content qu'il t'ait plu celui-là.

Everett W. Gilles a dit…

Non moi il me branche pas Thom Jambon (c'est drôle non, je viens de la trouver celle-là), je passais juste te dire que je t'avais mis un lien de Lu sur ton post de Lu.
Allez, 'Lu Charlu !

charlu a dit…

Bon après le méron, le jambon.. vais finir pas l'écouter le "Holland" si je vois que ça attaque comme ça..

Oky, vais pécho la Lulu..thanks