mercredi 22 octobre 2014

Marissa Nadler / Sharon Van Etten 2014




 
Une autre promo, deux albums pour une seule chronique… finalement, je trouve les associations opportunes et pertinentes, comme cette passion que je voue aux binômes artistiques des grands groupes...la liste est longue.

Deux pochettes grises, deux ciels noirs pour deux femmes superbes du continent américain. Ces deux filles artistiques underground ont débuté discrètement au fil des années en perçant langoureusement dans le brouhaha des bacs.
Leurs balades à la féminité blême sont appuyées par de superbes voix, comme des chants de plaines à racoler le perdu. Je ne sais plus où je suis.

J’ai déjà parlé de Marissa depuis qu’elle est apparue chez Eclipse records en 2004, et j’écoute en parallèle le nouvel album de Sharon Van Etten qui côtoie la même couleur de cendre paradisiaque depuis 2009. Sharon est habillée d’une fripe d’écorce escarbille, avec en plus la modernité sonore de quelques arrangements programmés.
Marissa, c’est toujours cet appel des lisières, la même onde forestière quand les fantômes osent poindre leur âmes brumeuses en plein jour.


Je suis au bras des deux filles, je reste accroché à leurs cordes de belles écritures et de voix envoûtantes. Je garde toujours cette petite préférence pour cette lingerie boisée que porte Marissa. Un lichen échevelé et mystique, cette Mazzy Star des bois profonds. Mais que fais t'elle en plein milieu de la nuit dans cette forêt ?

Deux filles, deux disques délicieux.. deux labels magiques.. deux beaux disques gris à respirer.

Marissa Nadler « July » label : sacred bones
Sharon Van Etten 2014 “Are we there” label : jagjaguwar




9 commentaires:

El Norton a dit…

Encore une très jolie chronique qui me fait penser que je n'ai pas écouté le Marissa Nadler.
Le Sharon Van Etten, je l'ai apprécié à l'écoute, mais vite oublié.
Te lire est en tout cas toujours aussi agréable.

Pascal Georges a dit…

Tu as fait mouche.
Je découvre, encore et encore, après tout venir ici c'est un but ainsi que de lire ces chroniques plutôt abordées de façon autre, poétique, qui se lient, en soit...
Alors entre les deux je ne balancerais pas, je prend la totalité (en tout bien tout honneur...), univers croisés probable.
Univers particulièrement attachants sûr.
De quoi se poser et s'offrir l'écoute paisible et tranquille des soirées d'automne (en plus on change d'heure... on va gagner une heure d'écoute...)
THX

Sb a dit…

Mmmh superbe... Je commence par Marissa... Thanks.

Chris a dit…

Deux chanteuses, toujours un peu underground, d'ailleurs je crois bien que je n'ai jamais écouté mais j'ai déjà croisé le nom de Sharon Van Etten... comme dit Pascal, de belles musiques automnales ...

charlu a dit…

Elles ont du succès les pépettes.. écoutez moi ça, l'automne va être torride ;D

Merci pour les compliments :D

Francky 01 a dit…

Belle chronique pour une belle association, 2 bons disques de 2 artistes intéressantes. 2 pochettes sur fond de noir, 2 labels passionnants : Sacred Bones & jagjaguwar !!
Sharon Van Etten, je connais peu, je vais donc découvrir.
Marissa Nadler : Tu parlais de son album de 2004 "Ballads of Living and Dying". C'est d'ailleurs le seul que j'avais, un LP de Folk vaporeux et onirique, sorte de Dream-folk. Ce "July" a l'air tout aussi énigmatique et magnifique.
A +

charlu a dit…

Oui Franky.. d'ailleurs j'ai pensé à toi..je sais que tu affectionnes ce label Sacred Bones et d'ailleurs j'étais étonné de la voir ici. Avant c'était sur Eclipse records.. cette auberge était mythique, psy folk halluciné.. et les premiers Nadler sont terriblement forestiers.

Jimmy Jimi a dit…

J'aime beaucoup Marissa, mais ne connaissant pas Sharon, je vais suivre ton conseil. Merci

Devant Hantoss a dit…

... en attendant je vais me refaire le TRAMP découverte de Sharon en son temps. Les dames prennent le pouvoir