jeudi 16 octobre 2014

Simon Dalmais 2014



« Ting » commence comme « The fool on the hill », et je vois déjà quelques critiques annonçant « Before and after », le nouvel album de Simon Dalmais, comme une onde Beach Boys. Vous connaissez mon goût pour la surf'music des bergeries, et je suis émerveillé par les travaux de Simon depuis son apparition en 2011 avec le sublime « The songs remain ».
Je parlais alors d'Elliott Smith, mais aussi d'une pertinence McCartney et d'une patine Tellier.

 
C'est un magnifique objet qui sort ces jours-ci, une bande son d'une ballade romantique en pleine forêt automnale, des balades violons, piano, d'arbres sans feuilles, d'un méandre de rivière lézardant quelques collines grises et ocres. De la pop de chambre à effleurer uniquement en pleine campagne, lorsque les racines ne boivent plus, qu'il faut s'emmitoufler le col et fouler un manteau de feuilles encore juteuses. C'est un automne délicat, léger, bien foutu, un qui rend heureux. « Lord » comme un JP Nataf à danser sur les chemins innocents, « Along with my son » comme une errance moderne des Beta Band.. c'est un grand disque avec beaucoup de musiciens, de la crème post estivale à rêver.
« Before and after », l'instrumental éponyme, comme pour se taire devant un endroit mousseux que l'on découvre sous un pont en pierres, juste en dessous d'un ravin qui donne sur une petite clairière psychédélique verte et orangée.. à s'y perdre.

 
Simon Dalmais propose un album extraordinaire, bien loin des Beach Boys (à la limite, vu d'un port brumeux sur « The promise »)..la plage est à 10 jours de marche de sa lisière.. en attendant, en boucle sur le terreau, « Before and after ». Une promenade à jouir absolument.


Simon Dalmais 2014 «  Before & after » label : l'autre distribution/madamelune




Aucun commentaire: