jeudi 1 septembre 2011

Leo Seeger




L'americana s'est rependu sur la planète comme un nuage country folk apportant la même lumière ensablée d'acoustique des grands espaces.
Nantes ne déroge pas à la pandémie. Le terreux rural des cinq cow-boy sonne ici avec un grand souffle de légèreté.


Rarement sombre, anachronique (ou plutôt intemporel), ce road country galope dans le bien être, les accords gambadent à travers les vallées claires, entre des collines celtiques.
Guitare/basse/batterie impeccablement dosées s'allient parfaitement au timbre vocal. La pedal steel, le violon et l'harmonica soulignent définitivement cette tendance d'americana ancestral, Lee Hazlewood, Neil Young, Jayhawks.. avec un entrain pop The Byrds.


Vent planétaire, comme vers la Scandinavie. Lee Hazlewood avait annoncé la couleur, « cowboy in sweden ». Véritable gémellité, ce deuxième album de Leo Seeger est aussi bon qu'un disque de Minor Majority déjà bien installé dans le circuit.

Balades en tiag avec Sammy Decoster, petits rodéos dans la grange de La maison tellier, Leo Seeger chante en anglais, comme les Frensh cowboy, des voisins de paliers. Les voisins de palier, comme My name is nobody , autres cow boy nantais flirtant sur les terres de Bonnie « Prince » Billy, dans l'écurie Collectif-effervescence.
Nantes, nouveau fief de l'americana, posé là, juste en face de l'Atlantique.

Leo Seeger 2011 « Words » label : autoproduit
www.leoseeger.com
échelle de richter : 8
support : cd (merci à Danny le bassiste)
après 4 écoutes

quand on aime : minor majority, frensh cowboy; sammy decoster; la maison tellier, byrds, csn...








Aucun commentaire: