mercredi 14 septembre 2011

Boduf songs
















M.Sweet revient très discrètement avec un album tout en nuance, enregistré seul chez lui.
« bought myself a cat o'nine » entame les hostilités et on se dit qu'on va retrouver le minimalisme engourdissant et acoustique qui donne les couleurs de Boduf songs.
Mais, dès « decapitation blues », l'électronique programmé apparaît laissant place à un final hard. Le fantôme d'Arab Strap vient hanter « absolutly null and utterly void ». La voix s'envole sur « i have decided to pass through matter » piquée une nouvelle fois par des effets électroniques barrés flirtant ainsi avec les ambiances de Sufjan Stevens. « we get on slowly » aux lourds rythmiques qui roulent des mécaniques propulse cette fois-ci vers les nappes troubles de Death inVegas au finish gothique. Enfin, « i am going away and i am never coming back » s'enfonce lentement vers The New Year, ce rock neurasthénique des frères Kadane.

Même si l'émotion épidermique des premiers albums n'est plus de mise, Boduf Songs, durcit, accélère, torture, muscle et branche les instruments pour un disque complexe, passionnant et toujours aussi sombre.

Boduf songs 2011 « This alone above all else in spite of everything » label : kranky
www.bodufsongs.com
www.kranky.net

échlle de richter : 5,5
support cd
après 2 écoutes










Boduf Songs - Absolutely Null And Utterly Void









boduf songs 'decapitation blues'

Aucun commentaire: