jeudi 8 septembre 2011

EDM




















Daniel Burton aime les longs morceaux au jam gras et au riff lourd. « milking the moon » vient alourdir au beau milieu de « Night People », du même plomb que « land of pale saints » qui introduisait sur neuf minutes « Offshore », l'album 2006 des Early Day Miners.
De ce nom de groupe, il ne reste que EDM et la formule est aussi allégée côté âme slow-core post-rock.
Hébergé sur Talitres et secretly canadian, c'est le label du premier album Western vinyl qui accueille cette fois-ci l'excellent disque pop rock d'EDM.
Beaucoup plus sexy, à l'image de la pochette, la couleur néanmoins, flirte toujours avec le rock des Black Mountain et la trempe de Black Heart Procession.
Les guitares sont bonnes, la rythmique appuyée, l'esprit glamour. « how to fall » semble tirer sa torpeur de chez Windsor for the Derby. « bright angels » puise chez smog, et enfin, peut être mon morceau rock 2011, « terrestrial rooms » claque dur comme Black Heart Procession. Je suis friand de cette lourdeur de tempo qui pulse loin et ronge méchant.
Il est question dans les chansons d'étudier les caractères, de la folie à l'isolation en passant par l'aliénation, l'ectasy et les trauma.

Burton, surement fatigué de l'injuste invisibilité de son groupe Early Day Miners, a pris de la hauteur sans se renier, en allégeant son escapade à initiales.
Un bail que j'avais pas écouté un album rock aussi bon.

EDM 2011 « Night people » label : western vinyl
http://westernvinyl.com/catalog/WV90.html
échelle de richter : 8,4
support cd
après 5 écoutes






Aucun commentaire: