lundi 26 septembre 2011

Jean-Louis Murat

























Merde, la cartouche a repris du poil de la bête. Quel sale réveil dominical cette détonation champêtre, ce champ de guerre. Coup de départ pour le carotène qui prépare son invasion mortifère.

Et je pense à tous ces levrauts dans mes phares, tous ces lapins fuyant l'enfer aveuglant.

Quelle cambrure, quelle nargue ce grand lièvre qui pointe le bout de ses esgourdes aujourd'hui, juste là pour braver le chasseur d'hier. Le bang bang bredouille, trop beau et trop futé, personne n'aura sa peau à ce robuste lièvre des Monts D'or.
Approchez braconniers médiatiques, venez voir le grand lièvre fou dresser sa fourrure, vous poser un lapin. Roi des champs et des collines, le grand lièvre garde toujours des paysages incrustés dans son visage, l'amour, la mort dans ses moustaches.
Et des ménageries toujours, sa jonchée d'animaux... le chien, le pingouin... le taureau et la taupe. Regardez les danser en fables grivoises et légères, défiant et crâneux.


« ma terre est nostalgique
le ciel est boueux
»..et il me faut de l'huile... « jamais l'âme ne rejoint le sang »...et je dérive à mordre l'utopie..
« le muscle noyé dans ta blancheur »..ma spatule sur du lin.....
« je voudrais me perdre de vue »... et garder juste des couleurs... « me décaler d'un demi ton »
« Tout au mystère de l'excès, seul au fond de cet enclos, on pense ca y est on y est , puis tout se couvre de bourgeons, la tendresse de la nuit, ferait notre architecture, suis-je ce lieu solitaire »....?
« Ténèbres bleues, chanteur soudain, au fleuve oubli, quel est l'écho ?.. a mon épaule tout cesse d'être ».

Retour aux sources, à la campagne, guitare basse Jimenez et percu Reynaud...dominer la douceur de vivre..énamouré, languissant, totalement libre le grand lièvre...toujours.

Jean-Louis Murat 2011 « Grand lièvre » label : universal

www.jlmurat.com
échelle de richter : 8,9
support cd
après 3 écoutes (depuis ce matin).
Chronique précédente puis

4 commentaires:

Bori a dit…

Nice lapin.

charlu a dit…

Hi JP, désolé, j'ai zappé tes you tube.. j'aurai pas du, mais je prends énormément de plaisir à bouffer ce Murat..pis je suis un peu HS.... je prends pas tout les liens tube... un peu féniasse.
BizJip

Jerry OX a dit…

Ah !! Il est enfin de retour !! je m'en réjouis !! J'aime beaucoup les chansons de Jean Louis Murat, sa voix et sa manière de réaliser ce noble Art qui est de chanter ses émotions .

j'avais adoré "le moujik et sa femme" en 2002 et bon nombres d'autres pépites du monsieur .

je vous remercie pour cette chronique de haut niveau ! çà fait bougrement plaisir !

charlu a dit…

Serviteur Jerry... chacune de ses sorties est un rendez-vous.
"chanter est sa façon d'errer..d'"aimer" y'a tellement de puissance à travers son visage où des branches naissent. C'est pour moi un grand poètes, y'en a pas des masses des comme lui...
Ce dernier cru est un retour à la campagne, avec des effets choeurs un peu partout.
Moujik, génial.. Jim aussi, et Dolores..tristan, et les choses ordinaires !!!!!
bien à toi de retour ici Ox man

a++++