samedi 5 février 2011

Marcel Kanche








A défaut de n'avoir pu suivre la carrière d'un Léo Ferré au fil des ses parutions, de n'avoir pu encore après milles écoutes assimiler ses textes (j'aimerais m'attarder des heures sur « les amants »..ou « ton style »..), je me rue vengeur sur la carrière de Marcel Kanche. Mon fardeau de la vie, ma bande son des huiles, Marcel Kanche et ses songes canins m'ont happé des tonnes d'heures de lucidité à peindre, d'être plus fort à se sentir « homme à genoux ».
« Je suis un débris, de la terre et du bruit...un abri éphémère », venez chez moi amis passionnés des toiles quelles soient tressées ou diffusées, je veux vous entendre et partager. « Assoiffé de peau.. » « peindre ou faire l'amour »..écouter des chansons jusqu'à l'ivresse...je reprends la spatule.

« Dog Songe » est depuis des années mon Léo Ferré à moi, avec en plus quelques brides de zinc, normal, hébergé chez Ifran. Marcel Kanche est à nouveau d'actualité. « A l'affut d'une carapace », passer des heures entières à sniffer le lin blanc, je reste extrêmement intimidé à l'écoute de « Vigiles de l'aube » le nouveau disque de Marcel Kanche....il en reste peu des comme lui....j'ose à peine vous suggérer de boire vaseux « pluie de terre »... vous pouvez encore vous en passer, si vous accrochez, vous êtes foutus.

Du coup, j'ai peu parlé ici de « Vigiles de l'aube ».... je suis toujours plongé sur « Dog songe »...à croire que j'attendais une nouvelle décharge pour attaquer à nouveau le guano.
Coincé entre Bashung d ' « Angora », un Léo Ferré signant chez Irfan avec son groupe The Zoo, Kanche sort un disque pop. « Combien d'amis » entame les hostilités comme un Pink Floyd. Beaucoup plus guitare, blues électrique (un peu comme pourrait le faire Tue-Loup période « la belle inutile »), le nouveau Kanche est un rendez-vous émotionnel radical.
Marcel Kanche 2011 "Vigile de l'aube" label : cristal records
échelle de richter : 8,98
support : cd
après 2 écoutes (1000 écoutes pour dog songes)

Aucun commentaire: