dimanche 12 novembre 2017

R.E.M. 92



C'est un peu la fête à la musique ce week end, le groupe portant le plus bel acronyme de l'histoire musicale nous ramène 25 ans en arrière en célébrant la pièce artistique majeur « Automatic for the People ».

« Green » en 1979 donne une nouvelle teinte au groupe d'Athens, le ukulélé apparaît et va exploser planétairement sur « Losing my religion » deux ans plus tard, 1991, « Out of Time ». C'est la transition, dorénavant REM passe à la postérité permanente.
Ils refusent la tournée du succès, ils entrent de suite en studio, et juste un an après l'incroyable succès, « Automatic for the People » est dans les bacs, permanent, constant, magnifique encore plus que son précédent un poil hétérogène. Aucunement ébranlé par un succès tardif (en Europe surtout.. ils jouent quand même depuis 1980), le groupe emmené par le génial Michael Stipe, propose ce qui sera le sommet d'une carrière qui mettra fin en 2011.

Au studio Scott Lies est à la prod, et John Paul Jones arrange les cordes. D'un sérieux époustouflant les chansons défilent plongeant la sensibilité dans une suffocation lacrymale, un contentement des sens, un sentiment de perfection incarné par le charisme magnétique de Stipe, un autre génie de la chanson, sans oublier Bill Berry, Peter Buck et Mike Mills. 1992, R.E.M. décide de reprendre la route, la tournée pour les deux albums, la musique aura dès lors une couleur de plus. Le bonus du coffret disponible depuis avant-hier offre un concert inédit, la captation du retour sur scène de R.E.M. au 50 watt club.... quel son, quelle prestation, quel objet.

La tète tourne quand on étale toute la discographie du groupe devant soi, tout est indispensable, le monstre « Monster » avec cette hymne grunge « Let me in » ; le monument « Up » ; le plus écouté chez moi « Around the Sun » ; le « Reveal » que j'ai négligé à sa sortie et qui me colle à la platine de plus en plus; la transition « Green », l'explosion « Out of Time » ; la constance folle de « Murmur » à « Documents » et la fulgurance efficace des deux derniers « Collaspe into now », et « Accelerate ».
Là il s'agit de Automatic célébré avec un son sublime, un rajeunissement dans ses plus beaux habits...photos, poster, démos, concert, et un inédits en duo avec Natalie Merchant.

Rare sont les artistes qui font coïncider la qualité de ce niveau là avec le commercial de cette envergure ci. R.E.M. c'est de la pop aux allures faussement rock, des racines de country modernes engloutie par du celtique et beaucoup de mélancolie. Tellement de chansons en accords mineurs.

Je persiste et signe R.E.M. est le plus grand groupe pop rock outre-Atlantique. Ma chaîne est en pâmoison.

R.E.M. 1992/2017 « Automatic for the People » label : warner


8 commentaires:

Chris a dit…

Ah mon préféré... depuis 25 ans, déjà!
Tout est beau à pleurer sur celui-là...
Je me suis lancée dans l'acquisition de leurs albums depuis quelques années, quand je les trouve pas cher...je suis encore très loin du compte mais "Automatic for the people " est là! ;)
"Drive ", quelle grande chanson...

Franck-Noël Curt a dit…

Salut mon Charlu, c'est Francky01

Après moult galères avec mon blog, il est de nouveau opérationnel et complet (rien de perdu apparemment) mais l'adresse à légèrement changé :
http://muziksetcultures.over-blog.fr/
La cause du bug : Il semblerait que SFR (par qui j’étais passé pour la création du blog) ait coupé les liens vers la plateforme Overblog, pour je ne sais quelle raison.

Merci vraiment à toi, et à tous ceux qui liront ce message, de changer l’adresse de mon blog dans vos liens.

A +
Francky01

Everett W. Gilles a dit…

''Man On The Moon'' and I'm over the moon ...
On a demandé à Stipe ce qui lui manquerait le plus après le split de REM: ''sur scène, l'intro de Man on The Moon à la basse !''
REM que j'ai découvert éffaré avec Chronic Town, après y a eu des hauts et des bas ...

Et moi là je suis on the moon, je sors tout juste d'un concert de Chuck Prophet à Bilbao, putain j'ai beau m'y attendre c'est toujours la claque ...

Vincent Lamusiqueapapa a dit…

Celui-là, je l'ai justement réécouté ce weekend. Désolé, mais je préfère définitivement "Murmur". "Everybody hurts", ce n'est plus possible pour moi.

Till a dit…

Hey !

J'ai beaucoup de mal aussi avec Everybody Hurts, même si j'ai un souvenir sympa lié à ce morceau dans un train en Espagne.

De loin, même de très loin, je préfère New Adventures in Hi-Fi. Je lui préfère également Out of time même si la distance est moins importante.

charlu a dit…

Ouaih Chris "Drive" est superbe, notamment une version différente et rock sur ce concert. Il avait pété ainsi le Drive qd je suis allé le voir sur scène, c'était pour la tournée d'Around the Sun.

Y'a vraiment les fans d la première heure, le côté punk avec cet ep extra Chronic Town.. je les mélange pas mal après, de Murmur à Documents pour les avoir ts découverts en même teps.

Avanture in HIFI est aussi un de mes préféré, même si c'est la continuité face B de Monster.. quasi enregistré sur scène pendant la tournée Monster... le début avec la sirène.. et puis "Leave"....

merci les p'tits gars, c'est cool REM.

charlu a dit…

Des génies comme Stipe y'en a pas des masses.. Bowie, Gabriel, Macca, Partridge.. Stipe.

Till a dit…

Gabriel Macca ? Je le connais pas ce garçon.