mardi 21 novembre 2017

Baxter Dury 2017



Les albums de Baxter Dury au fil des ans s'installent systématiquement dans les sommets pop rock. Malgré la gravité des ondes, le contexte amoureusement dramatique de l'artiste, comme s'il fallait monter la dune du Pilat à quatre pattes, « Prince of Tears » les surclasse tous. LE disque du genre de l'année de toute la carrière du célibataire anglais.. et vive le Cokney.

La basse est géniale, la voix fidèle, l'accent..le tempo...toutes les chansons tubesques, la classe.

Baxter Dury 2017 « Prince of Tears » label : pias lelabel

8 commentaires:

Vincent Lamusiqueapapa a dit…

Voià, tout est dit :-)

sorgual a dit…

La chance de l'avoir vu pour son album précédent, concert à 14 euros, dans le petit caveau des trinitaires à Metz, impeccable dans son rôle de crooner décalé, une présence terrible, une dérision perceptible, comme seul accompagnement une nymphe à la voix magique qui se démenait au piano : la classe. Ce nouvel album je l'ai déjà adopté.
Il y a chez lui un faux air de j'en fait trop, mes arrangements sont superficiels, ses ritournelles sont des recettes reproductibles ... mais ça marche, en vrai où faux dilétante , j'adhère.
Il me fait penser un peu à Ferry et Roxy Music, le crooner qui surjoue, le gimmick, mais passé l'approche superficielle , c'est adhésif et envahissant.
Beaucoup moins Pop que happy Soup le plus abordable.
Beaucoup moins sombre que Lens Parot's Mémorial Lift qui lorgnait du côté de Syd Barrett , qui reste mon préféré, ma référence, mon écoute préférée.

charlu a dit…

Je pense que cet opus doit faire l'unanimité...et que vous l'avez déjà presque tous ;D

Aussi, pas faux le côté Ferry. J'aime beaucoup son premier aussi, justeent pour le sombre. Là, ce disque est une tuerie avec une basse terrible. Puis son accent est vraiment artistiquement séduisant. Eh Sorg, tu sais que je connais Metz depuis peu, je suis tombé sous le charme.

Till a dit…

Bin non Charlu moi je ne l'ai pas encore (enfin si virtuellement, j'ai pris le drop). On en parlait ces jours-ci chez Jimmy, on trouvait que son côté j'emfoutiste, dilettante nuisait vraiment à la qualité. Comme s'il s'en foutait vraiment et n'avait pas besoin de la musique. Arrangements à deux balles, disques bricolés, manque de travail, il faut vous reprendre au deuxième trimestre !

Reste que j'aime bien sa voix qui me rappelle celle de son père. Et quand il balance la basse c'est vrai que c'est bon. Je vais jeter une oreille à celui-ci. Autant je réécoute de temps en temps Happy Soup, autant It's pleasure n'en était pas vraiment un pour moi.

Francky 01 a dit…

Il est carrément génial ce nouveau Baxter Dury, quoiqu'un peu court. Depuis ton envoi, je l'écoute en boucle, en passe de devenir un de mes 10 albums préférés de l'année.
Cette voix rocailleuse de crooner bluesy, son style dandy décalé, son talk-over qui colle parfaitement à la musique, ce son de basse si génial comme souvent chez lui, ses mélodies si addictives....bref, encore un bijou de plus à une discographie quasi exemplaire (surtout les 3 premiers).
La veille de la sortie du disque, il est passé en concert sur France Inter avec Cigarettes After Sex en seconde partie de soirée. Génial, ça donne envie de le voir sur scène.
A +
Francky01

charlu a dit…

C'est comme le Cokney Till, on a l'impression que la prononciation est approximative, mâchoire ankylosée .. c'est un dosage parfait son disque, s'en battre lec et faire mine que... pis envoyer la shlague. Tiens Happy Soup, ça pourrait être un bon résumé.

charlu a dit…

Exact Franky... quel programme ce concert, j'adore les deux. Pis content de te revoir, t'aies pas répondu en précision mais les seufeureu m'ont foutu ds une merde monstre y'a 2 ans qd j'ai rompu ;D

Alexandre G a dit…

J'avais un peu lâché à Pleasure alors que j'adorais les précédents, là j'ai vraiment l'impression de le retrouver et ça fait plaisir justement