jeudi 11 septembre 2014

JUR



Dès que « A boca llena » est venu farfouiller dans mon cerveau, j'ai cru revoir mes premiers frissons quand j'ai découvert « La llorona » de Lhasa. Je tombe sur l'univers de Jur et je suis ébaubi, figé et médusé. Il paraît que c'est leur troisième album.
 

Cette fille de Barcelone est folle, chanteuse théâtrale habitée, elle vit son art avec son corps et sa gorge, son accent, et la beauté des mélodies. Elle chante en français et en espagnol, la musique, est un Lo-Fi de blues gitan presque world, pur, net, sans fioriture, un art brut qui prends à la carotide et la ventricule.
Auprès d'elle, une petite troupe de fins musiciens, dont le toulousain Julien Vittecoq, avec qui les chansons se sont construites le soir, après des journées de création, danse, photographie, mime et cirque. D'ailleurs, Jur et Julien ont développé une compagnie en créant Cridacompany. Julien chez Jur, c'est le clavier. Nicolas Arnould tient la guitare et Jean-Baptiste Maillet la batterie.

 
C'est une mélancolie chafouine, des émotion franco-espagnole de piste au milieu de laquelle, une sensibilité espiègle danse et tournoie.. un petit coin de tristesse qui ne dure pas, juste un baiser feint de drame coquin qui vous remonte en sourire farandole et de contentement contagieux.
L'acoustique est maîtrisé à la perfection, l'intimité du jeu, la coïncidence avec le chant de Jur. Toutes les dansent dégringolent comme un alcool enfant pour mieux sautiller en cabriole théâtrale. Tout est beau chez Jur, à écouter, à regarder, maline et belle elle zigzague en tzigane atypique.
Lhasa nous manque, Jur nous console avec cet album terriblement humain qui sortira dans quelques jours, le 22 septembre. Des comptines de terriens magnifiques à chanter et danser autour d'un feu d'où s'envole des créatures et des fantômes.


Émouvant et jouissif.


Jur 2014 « Fossile » label : cridacompany/l'autre distribution









8 commentaires:

Till a dit…

Aaaaah, tu cites la Llorona, c'est fourbe ça, machiavélique même, un stratagème diabolique pour me donner envie d'y goûter.

charlu a dit…

Yes Till..direct au fond de la gorge dès la première chanson.. même si après, Jur prend sa signature à elle..
Ceci dit, si je donne envie d'en gouter c'est gagné.. tu me dis si c'est aussi ton impression (1ere chanson ou pas) :D

Sb a dit…

Connaissais pas, vachement bien, merci pour la découverte.

Chris a dit…

Ta référence à Lhasa est juste, c'est peut-être l'utilisation de l'espagnol qui fait ça aussi...mais ça a l'air pas mal du tout, et la pochette est top!

Mylène Gauthier a dit…

Je ne connaissais pas. Chouette ça.

Anne Le Maître a dit…

Même chose pour moi : première écoute ('Cuidado', sur France Musique cet après-m'. Tout de suite le souvenir de Lhasa et en même temps - je fonce faire des recherches - un univers très personnel.

Gros gros coup de foudre !

charlu a dit…

Je crois qu'il est temps qu'ils arrêtent d'être méconnus.. ce troisième album devrait être une révélation franche et durable. Ils font un peu de tout, dont de la photographie (Julien).. j'ai pas vérifié, mais ça serait pas interdit qu'il ait fait sa propre cover :D
Mercipour vos confirmations..et bienvenue ici Anne..je vais faire un petit tour vers Dijon ;D

Devant Hantoss a dit…

Lhasa, j'ai écouté un de mes titres préférés en live Youtube, j'en aurai pleuré "El Desierto" forcément, tard le soir un peu imbibé.
Celui ci tu ne l'avais pas dropboxé? Ou bien il a été nettoyé? A l'occasion? (j'ai pu le loupé par erreur)