samedi 15 mars 2014

Ferré 70





JSF8

DIMANCHE 16 MARS :

"There's no future, no future, no future for you!"

Le disque que vous écoutez quand tout semble sans issues, histoire de se rouler dans le désespoir...




Ferré est un refuge, un recours ultime quand rien n'y fait et que l'on traine sa tronche de clébard jusqu'au prochain jour.

Plutôt que de hurler à la mort, je ravale ma noirceur et je m'en vais communier avec lui, histoire de me sentir moins seul, d'aller chercher le palier pour y flotter et laisser le désespoir sourd se balader sur ses mots sa voix et sa musique. T'es pas seul me dit-il, ça arrive, ça ira mieux..laisse couler et vient avec moi, écoute ça.
Mettre un disque de Ferré plutôt que de déteindre sur les autres. Quand chez moi un Ferré chante, c'est le drapeau rouge qui est hissé, interdiction de venir se baigner dans mon cerveau, laisser juste les regards me dire « tiens, t'es pas au top ». De toute façon y'a rien à faire, attendre que le vent faiblisse, que le ressac devienne huile.

Ferré a ses époques, il y a avant et après 68, Madeleine, il y a Odeon, Barclay, puis les opéras, la fin discographique philharmonique..
Moi, le cœur de Ferré, c'est ce faux double album « Amour anarchie » que rien ne peut ébranler. Le sommet, mes creux des vagues à l'âme.
Alors quand j'ai la gueule en biais, et les idées en cul-de-sac, je mets un Ferré, souvent ces deux là, ça me parle, et je me vautre dans mon jus. C'est un vieux compagnon de route, j'aime bien venir faire la gueule avec lui.

Léo Ferré 1970 « Amour anarchie » - vol.2 label : Barclay








14 commentaires:

Le Zornophage a dit…

^_^

Schweitzer Albert a dit…

Ben c'est fort possible....Ferré me fait le même effet...

Everett W. Gilles a dit…

Là j'te fais confiance, j'ai jamais adhéré.
Quand même qu'étant gosse, quand je le voyais à la télé il me mettait mal à l'aise contrairement à tout le reste (Carpentier-Style...) qui au mieux m'indifférait au pire me faisait fuir.
Et là ce matin t'es comment Charlu ?
T'as picolé hier soir ?

Keith Michards a dit…

Deux Ferré et un Rage Againt the Machine dans la même journée… quelque chose me dit que ça va péter d'ici peu !!!!!

charlu a dit…

Le Ferré est pas mal pour accueillir les tronches en biais..

Là j'écoute "Animal Serenade" tranquille, la picole légère.
Et je comprends le malaise avec Ferré ..moi gamin, c'est Piaf.

Chris a dit…

J'ai un album de lui qui me fait penser au même effet, c'est celui avec "La vie d'artiste" (j'ai plus le nom en tête), c'est tellement beau et triste...je ne connais pas tout de lui mais il est puissant...

Alexandre G a dit…

Je connais encore assez peu Ferré. J'ai peur d'être déçu, mais bon, on verra quand je m'y mettrais.
Je te fais confiance pour le choix, il m'a l'air tout à fait pertinent, à la lecture de ton papier.

Till a dit…

Ouais Ferré c'est le No Future à la française, avec des cheveux blancs. un Sex Pistols dans un autre style. Joli choix forcément.

El Norton a dit…

Ferré, je ne connais que quand il est repris par les autres (notamment par Cantat). J'y viendrai un jour, sans doute pas tout de suite cela dit.
Il me semble qu'il colle tout à fait à ce genre de thème en tout cas.

Sadaya a dit…

Ferré, je n'y arrive pas. Déjà, il n'est jamais "entré" dans ma vie, mes parents ne l'écoutaient pas, il ne fait pas partie de mon histoire. Je reconnais bien sûr le talent indéniable de l'homme, mais je ne m'y intéresse pas. Ferré, je l'aime chez les autres, comme chez toi, pour les sensations qu'il te procure et les mots qu'il te fait écrire.
Biiiiz Charlumièresurtagueuleenbiais

charlu a dit…

Je comprends, c'est vachement particulier..je sais pas, faut avoir eu un déclic un jour et surtout aimer la vieille chanson française. J'ai eu les deux.
Puis c'est par période aussi..pour le désespoir, j'en connais qquns aussi .

Jimmy Jimi a dit…

Cet homme savait tout faire: de jolies chansons pour tout le monde comme des symphonies pour détraqués! Grand choix.

Arewenotmen? a dit…

Oui, Léo, bien sûr... ce que j'aurai mis de temps à apprivoiser (le mot semble inadéquat ici) sa musique. mais maintenant, elle est en moi jusqu'au bout...

Francky 01 a dit…

Excellent choix. Ferré, THE poète de la chanson made in France.
Quel artiste. Des textes, de véritables poèmes magnifiques, tout de noirceur mélancolique et grandiose !!!
J'adore sa période "rock" avec le groupe Zoo. "La The nana", "Le Chien", "La solitude"...tant de chansons bouleversantes !!!
Il a écris un magnifique texte fleuve qui se nomme "Guesclin" (du nom de l'île de son domaine". Je ne sais pas si il l'a mis en musique. Tout en vers, on retrouve des passages de certaines chansons. Voici le lien de ce magnifique texte : http://www.leo-ferre-by-scl.com/html-g/Guesclin.html

En tout cas, très bon choix et très beau papier. Merci !!
A +