samedi 17 août 2013

These new puritans



These new puritans dessine une nouvelle pop opiacée proche de Robert Wyatt. Elle est symphonique avec juste ce qu’il faut de jazz progressif pour perdre la tète tout en gardant les sens injectés et réagir à ce petit opéra trouble de chansons cinématographiques. L’orchestre est vaporeux, sous la direction d’un piano et d’une voix. Des nappes organiques, des percussions hypnotiques, c’est un endroit fragile où l’on se sent bien, quelque part, dans un paysage improbable, juste un endroit difficile à débusquer, et qu’il est impossible de retrouver quand on s’éloigne de « Field of reeds ».
« Nothing esle » est comme un doux voyage vers des nuances Chet Baker.
« V(Island song) », morceau épique qui rafle ma préférence, embarque l'auditeur d'un jazz intime vers des inquiétudes progressives. L'horizon se charge, la coque oscille vers cette ile que l'on voit à peine à travers le brouillard pétrole.... le dernier tiers du voyage est une longue dérive sur l'eau noire.
 
Un des opus les plus ingénieux de l'année.
Un autre découverte Franky.


These new puritans 2013 « Field of reeds » label : infectious music












7 commentaires:

La Rouge a dit…

Alors tu vas nous le faire sortir ton blanc? Je vais sur l'île à Félix aujourd'hui, vais tenter de vous ramener des photos. Bises gredin!

charlu a dit…

bah j'ai pas les idées claires...mon blanc est tout crado.

c'est où ton truc ?? en Gaspésie ?? arrff va bien falloir que j'aille là bas un jour :D

Francky 01 a dit…

J'aime ta phrase très poétique : "... la coque oscille vers cette ile que l'on voit à peine à travers le brouillard pétrole...."

Et merci pour la dédicace. Avec tous ce que tu m'as fait découvrir, c'est la moindre des choses de ma part. Comme je dis souvent, le "partages de nos coups de coeur" est la fonction principale de nos blogs...Partage, échange, passion...
A + +

La Rouge a dit…

L'île d'Orléans.

Fracas 64 a dit…

Ouais Charlu! J'avais repéré ce disque au début de l'été. Effectivement, il a un côté fascinant qui fait la différence. Très curieux et très intéressant!

Devant Hantoss a dit…

Je me fais "V (Island Song)" après "Nothing Else" Plus cérébral qu’émotionnel. Pourquoi pas, mais avec un peu de coeur qui bat, ça ferait une bombe.

charlu a dit…

Whouohhh putain vous me faites plaisir..moi aussi le plaisir a pris le dessus sur le cérébral... c'est contagieux.. c'est presqu'excitant...j'adore ce disk ..depuis que j'apprends à dompter le jazz ..et même plus encore...