mardi 13 août 2013

Dean Blunt


James Stewart de Xiu Xiu affrontait sa torture hypnotique sur quelques notes sombres et dégingandées. Dean Blunt lui aussi dépose son romantisme désespéré dans nos cerveaux avec « The redeemer ». C’est une danse funeste de sentiments syncopés, modernes et décalés. Sa poésie est tourmentée, les claviers sont malades, les beats trépidants et fermes, avec quelques notes de guitares pour la mélancolie. Tout résonne en prière douloureuse et merveilleusement narcotique.


Une sérieuse envie de se klaxonner la carcasse sur des contes extraordinaires. Edgar Allan Poe était –il romantique ?

Une entrée maritime asperge la buée fraiche sur un littoral brûlant, comme un vent celtique rampant sur un continent à la dérive. Organique, des douleurs Wyattiennes foulent « L’incroyable vérité » de Tellier. Un coma cinématographique injecte un endormissement veineux d’un cerveau accablé par le zénith enclume. Des chœurs solennels troublent un répondeur ténébreux, puis la voix s’éclaire sur le fantôme d’ « Atom Heart Mother ». Basse toxique, accords acoustiques, touche néo-classiques, presque tout y est pour affronter une journée de trafique lourd. Une psychanalyse.

Dean Blunt « The redeemer » label : hippos in thanks
http://hipposintanks.net/artists/dean-blunt/ 
https://www.youtube.com/watch?v=xm4b_BWQRZU 



10 commentaires:

Sadaya a dit…

"Une sérieuse envie de se klaxonner la carcasse sur des contes extraordinaires".
Hahaha ça va me faire la soirée cette phrase!!!!

charlu a dit…

attends, t'auras l'album ce soir ..tu me diras si ça klaxonne pareil ;D

Francky 01 a dit…

Cool que t'ais aimé ce disque car pour moi, ce fut un de mes big "coup de cœur" de cet été !
Je préfère Dean Blunt en solo qu'avec son groupe Hype Williams et ses théories (fumeuses) "Hypnagogic Pop" très hype (voir son album "One Nation" passablement agaçant sur la durée).
J'avais découvert l'an passé (via le site TinyMixTapes) son first LP "The Narcissist II" composé d'un seul et unique morceau de 30 minutes, sorte de mix où il fusionnait diverses influences : Synth, Drone, collages sonores, Soul/Funk spatiale....et quand même aussi des réminiscences de Pop Hypnagogic. Un album de transition avant celui-ci.
Et là, quel choc d'entendre "The Redeemer", ce nouveau disque totalement différent. Une musique moins conceptuelle et plus émotionnelle. Soul/Funk aux orchestrations majestueuses, Folk-pop Psyché, cordes célestes, voix suave de crooner Indie....Un pur bijou !!! Je mise dessus pour certains tops de fin d'année.
A + amigos...et beau papier !!!

charlu a dit…

Eh eh..je t'attendais Francky.. ton lot de news m'enchante depuis qq jours.. pour l'instant, il n'y a que National qui me laisse froid, mais j'y reviendrai.... Grand disk, grosse découverte .. merci encore.. je suis en ce moment sur THE NEW PURITANS..ouh la la..bon bon, très très bon..

A++

Francky 01 a dit…

C'est clair, le dernier de TNP est excellent, entre les dérives Jazz Psyché de Robert Wyatt, le silence musical de Talk Talk et les errances Slowcore drone de Labradford. Et pourtant, je n'ai pas accroché à leurs deux first LP. Comme quoi, certains groupes évolue superbement, presque un cas d'école !
A +

orfeenix a dit…

En effet c' est du romantisme noir à la Edgar Poe et à la Milton, mystique et maléfices, danses macabres et humour grinçant...

charlu a dit…

oups..honte à moi.pas encore eu le temps de vous l'envoyer...week un peu chargé :D
Exact Orfi..génial..t'as tout dit.. rajouterais bien ta phrase ;D

Eldiablo Minouchka a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
La Rouge a dit…

Je ne connais pas du tout?

La Rouge a dit…

La pochette est géniale... ouais.