jeudi 28 février 2013

Jacco Gardner


 
Un manège insolent tourne depuis quelques semaines sur les platines fauves. Le saphir psychédélique enivre les cerveaux pop comme savait le faire Syd Barrett en plus éloquent, le petit grain de folie en moins. Une multitude d'instruments transporte les arrangements vers des profondes vallées de chlorophylle roussâtre. Le dernier groupe a m'avoir troublé de la sorte s'est volatilisé depuis. The Coral et leur apparition éponyme en 2002 avait déclenché une danse follement poétique, féérique et pourtant pop, un tourbillon coloré, bariolé comme un Broadcast, ou un Pram.
Que sont devenus The Coral ? Jacco Gardner est là pour rappeler à l'ordre, l'épopée fleurie, la chanson parnassienne et cosmique, la féminité des accords aussi séduisante que Bardi Johansson (Bang Gang) ou Peter Von Poehl... et surtout l'extravagance artistique de « Chemistry is what we are » des Simian, aussi disparus.
Ce sont les couleurs qui fleurissent et les accords pollinisent sur « Cabinet of curiosities ». Une petite insolence du moment, un instant magique et en guise de synthèse, j'aurai pu juste mentionner le label : Trouble in mind.

Jacco Gardner 2013 « Cabinet ofcuriosities » label : trouble in mind.
http://troubleinmindrecs.com/bands/jaccogardner.html
http://www.jaccogardner.com/
http://open.spotify.com/artist/5RfKXXQQn2OhZiT5iSggZn
http://www.deezer.com/fr/artist/4325244

4 commentaires:

Sadaya a dit…

Oh oh la pochette me sidère!! J'adore!
Je ne connais pas du tout, mais ça c'est une pochette à attirer les gens comme une pelouse fraîche attirerait un promeneur paresseux...

Sb a dit…

Moi aussi j'ai bien accroché à celui-ci... comme Vincent d'ailleurs il y a quelques temps.

charlu a dit…

Oui, je vous ai vu sur ce coup là..ça m'a mis l apuce à l'oreille.

Sad, j'ai oublié le mot FRAICHEUR dans mes phrases.. c'est exactement ça, même si les références datent .

Francky 01 a dit…

Hello.
Moi aussi,j'ai été scotché par la pochette avant de connaitre le contenu. Et j'ai écouté via DEEZER.
OK, le patron du vêtement est connu mais le travail est très bon, les coutures n'étant jamais trop apparente. J'aime l'art de ce styliste Pop.....très rétromaniaque dirait Simon Reynolds....mais en version relecture personnelle !!
A + +