dimanche 17 février 2013

Nick Cave 2013


 
Après avoir trier ses talents, assouvi tous ses projets ces dernières années, Nick Cave offre la maturité, musèle son extravagance avec « Push the sky away », une sagesse de gris lumineux. Dès la première écoute, les veines sont accaparées, paré au vénéneux, je me laisse prendre, on aime ce doux produit qui distille à l'intérieur, on en redemande à chaque fois. Les bad seeds sont chamboulés (Blixa et Mick absents), Warren Ellis est là, son formidable opposé avec son touché magique, un binôme artistiquement excitant. Du coup, ce disque prend des allures de Tindersticks.
Je retrouve la candeur de « No more shall we part » sans l'omniprésence du piano.
« Water's edge », à la basse « Echoes », du Johnny Cash cinématographique, un drame Cave dont lui seul à la recette.

Il n'y a jamais eu de fausse note dans la discographie de Nick Cave, juste quelques préférences, on prend ce que l'on ressent. A la première écoute de « Push the sky away », j'ai l'impression d'écouter un disque formidable, le coin de cerveau que j'aime le plus chez lui, un disque de crooner goth, country glauque touché par la grasse, des ballades meurtrières. La fulgurance est dans la mélodie, un recul et une synthèse de toutes les expériences précédentes. C'est un album qui va prendre en patine, devenir gigantesque au fil des ans et des écoutes. Une chose importante, la puissance d'une trace indélébile que l'on ressort juste pour se réajuster l'âme. A la première écoute, il se passe beaucoup de chose pour la suite, pour la récolte des fruits à venir.
Il y aura surement des tonnes de choses à dire sur cet opus crépusculaire, dans quelques années. Lumineux.


Nick Cave and the bad seeds 2013 « push the sky away » label : bad seed ltd


5 commentaires:

Francky 01 a dit…

Le grand Nick Cave est donc de retour avec un disque à la superbe pochette. Magnifique cette photo en noir & blanc, très arty.
Retour en formation réduite, certains Bad Seeds n'y sont pas. Il faut que je l'écoute mais je suis à fond, ces derniers temps, sur l'excellent "Fade" de Yo La Tengo...Et aussi les anciens comme "I Can Hear The Heart Beating As One" ou le rock brumeux dowtempo de "And Then Nothing Turned Itself Inside-Out" !!!!

A +

charlu a dit…

Eh mon Franky... j'ai écouté YoLaTengo sans pouvoir en parler.. pourtant il est très bon et le disk aussi.
Nick Cave m'a aussi bien plaqué au mur..sans dec.. un grand cru.. quant à la pochette, j'en suis fou, mais j'en ai pas causé pour pas passer pour un spycopathe.. alors que ...
J'aime tes interventions ici le Franky..nos étagères musicales et nos gouts musicaux sentrecroisent bien souvent :D

Sb a dit…

Toujours un plaisir de lire ton texte... J'ai aussi pensé à Tindersticks.

Toorsch a dit…

Grand disque le Cave!!! Vaporeux et grave!

charlu a dit…

Oui exactement ça... le genre de buzz que j'aime bien .. j'écoute en boucle.