dimanche 3 février 2013

Jasper TX


 
Ça s'arrange pas là haut, des flots de gris épais qui défilent à la vitesse de Silver Mt Zion, menaçant, visqueux. Avoir dans les enceintes cette complainte de vent épais qui transperce la carotide et une sensation de vertige, une envie de respirer. C'est un doux vrombissement anthracite en ciel couvert. Un sablier lourd, du grain glisse de la tète au tronc, chacun est une cellule qui meurt.
Dag Rosenqvist s'était donné 10 ans pour bâtir son projet Jasper TX. Le compte à rebours vient de butter et c'est sur cette compilation de morceaux rares que vient s'achever sa décennie d'expérimentation sonore. La rugosité des souffles, le ciel en point de fuite, l'air planant en haute montée post-rock.
La beauté naturelle de « An index of failure » donne le vertige. Un dimanche après midi de pluie qui arrive, à regarder les nuages passer... « Abandon », un impression de solitude. Le cou cassé, les yeux transpercent le toit vitré de ma verrière, je suis figé. Les brosses et les spatules sont près de moi engourdis, comme après une longue embâcle. L'hiver est rude et malgré leur poils racoleurs, je reste frileux devant ce dégel. Je regarde juste les nuages et la pluie punir dans sa plus rude beauté. La pochette est une image qui a giflé ma curiosité est un clin d'oeil au groupe The human quena orchestra, avec, au sein du même label, son « A natural history of failure » 2010, pour un drone beaucoup plus abrasif.


Jasper TX en sublime cérémonie de fermeture, je clos le jeu avec ce disque directement collé à la météo du moment.


Japser TX 2013 « An index of failure » label : Hand made birds
https://soundcloud.com/#dag-rosenqvist/abandon
http://www.sleepsoundagency.com/jasper-tx.html
ttp://www.handmadebirds.com/store/HB-032.php

10 commentaires:

LRRooster a dit…

Bon alors mon Charlu tu te fais pas trop ièch après cette quinzaine de ouf ?
Moi je vais me reposer et puis j'ai plein de trucs sur le feu.
Je passerai te faire des p'tits koukous

Rondelptik a dit…

T'as vu, y a le nouveau My Bloody Valentine qui sort. Un petit événement en soit : le Smile moderne;-)...20 ans.

LRRooster a dit…

il y a t il une vie après le Grand Jeu ?

charlu a dit…

Hi les p'tits gars !!! bah un peu que ça va continuer..c'est vrai que c'est calme .. tous naze ??
Merci ma Rondel pour the last compile..j'écoute ça dès que possible.

Je vais me mettre à qq nouveautés :D

devant a dit…

Donc le terme c'est DRONE... ça vient d'où? A cause du bruit grave?

charlu a dit…

Le drone, d'après ce que je connais (je suis pas très calé en terme style de musique), c'est le bruit vrombissant d'un zingue.. un bruit sourd mécanique et monocorde (monotomne). En musique c'est devenu un style qui se ralie aussi à la mécanique avec une dérive biologique.. (d'après moi).. tel que le vent, le souffle, et la musique qu'il procure quand il percute des arbres, des montagnes, des buildings, des flèches... c'est le silence avec la nature en plus.
Obligé c'est grave, mais y'a aussi des drone souples, intimes, des brises et des murmures comme une haleine plate. Des courbes régulières avec des montées en puissances... il y a même des souffles telluriques..des irruptions sonores... un truc qui gronde quoi :D

charlu a dit…

...un mirage qui passe quand il est très haut.... mais surtout le bruit du vent dans les arbres. C'est même un ruisseau qui coule, régulier.. et la densité musicale est directement liée au débit.. différent à chaque saison.

charlu a dit…

Celui là (jasper) est très doux, un drone printanier.. soft, lié à la terre et aux collines.. je regarde la pochette et je me dis que c'est la bande son exacte.

Sb a dit…

pas trop le temps de commenter je repasserais... J'ai écouté... sublime... Surtout les deux derniers morceaux

charlu a dit…

Je savais que ça allait te botter Esb.. joli drone qui touche la nature enluminée. Moi j'aime bien 'abandon"..très doux.