vendredi 15 mai 2020

Riké 2020



Les dires disent qu'il y a 8000 ans, la première épidémie est venue chambouler l'être humain en pleine révolution, ou plutôt évolution. Ils commençaient à cultiver, à domestiquer.. les bœufs parqués ont transmis la fièvre pesteuse.
Néolithique, nouvelle pierre, mutation, nomades qui se posent, nos vies intra-muros n'ont rien apportée de plus. Toujours des maladies émergentes, des âmes putrides, l'impacte colossale qui concerne les pays riches. Un énorme poil épais sur la savonnette du libéralisme.
Nous sommes des hôtes potentiels, accueillants, hospitaliers, nous les premiers prédateurs planétaires croulant sous des milliards de normes censées nous épargner, nous croulons donc sous nos erreurs permanentes. Moustiques planétaires ou salives des gens qui causent.

Le désordre dans nos ciboulots, une envie de braises, du crépitement sous les étoiles et puis du feu sous les cordes, des chants pour s'accrocher sur des portées, des hirondelles comme des notes dessus... et puis..

« Une guitare et des chansons
Sans prétention
Juste une invitation
A quelques minutes d'évasion...
AU COIN DE MON FEU
Supspendre le temps sera notre jeu .. »

Riké des Sinsé s'est fendu d'un opus acoustique à déguster au coin d'un feu, été, hiver, brasero ou feu de camp.. la chaleur des cœurs. Merci mon Yien pour cette soirée « Au gré du vent ».

Riké 2020 « Au coin du feu » label : Sony atv / patouche


2 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Bon je vais m'attirer les foudres des amateurs, mais malgré le feu de bois, je reste de marbre en écoutant cette production. C'est court, je sais ! Mais j'ai envie de trucs qui bougent plus, qui te propulsent au grand air, te redonnent du pep !

charlu a dit…

ça peut être un feu de camp, des braises au crépuscule pour un redémarrage tranquille, humain et chaleureux :D