lundi 18 mai 2020

Françoiz Breut



Serge et Jane.. c'est un beau tourbillon les muses, les couples, le déclic des duos ..« derrière chaque grand homme se cache une femme » Melody Nelson resplendit …
et puis tant d'autres « Si tu disais », comment dire comment cette chanson est à pleurer. Comment j'ai aimé me perdre dans ces deux là pareil, « Les hauts quartiers de peine ». Et puis « Portsmouth » que A a proposé sur un ep 1998 d'Acuarela discos « L'attirance » ressorti l'année précédente en vinyle..un objet précieux. « Portsmouth » ici repris par Françoiz, et le son des doigts sur les cordes graves... Quelle chanson, quels accords, quelle partance..

« Je ne veux pas quitter ».. « Le verre pilé ».. Les femmes sont là superbes, « Il n'y a pas d'hommes dans les coulisses »..... « La nuit repose ».
C'est un album majestueux, totalement oublié, Sacha Toorop, Tiersen qui traînent et ce son avec les accords de A, la grande voix de Françoiz. Après « La colère » que je garde pour moi.. cet autre chef d’œuvre... ces presque ultimes miettes d'un couple fécond qui danse sur un clavier valsant. Une symphonie de poche d'ultra dimension.

Françoiz Breut 2000 « Vingt à trente mille jours » label : Labels

6 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Si tu disais est absolument parfait, les cordes donnent tellement de profondeur à cette chanson, juste excellent.

Stefan Roques a dit…

T'imagines qu'elle a 50 ans la petite Breut ! Comme le temps file !

DevantF a dit…

Celui là je le découvre, ben oui, pourtant il semble le plus apprécié. Je suis sous ton influence "Derriere Le Grand Filtre" j'entends le phrasé de Dominique A. Bizarre, je l'écoute et ensuite je décide: de sortir faire un tour dehors...

charlu a dit…

C'est une chanson idéale Tont .. parfaite.. il en écrit qqunes comme celle là le A

charlu a dit…

50 balais.. je croyais qu'il n'y avait que moi qui vieillissais .. 50 ça tape dur ;D

charlu a dit…

Merde Toine t'en barré dehors ?? ce disque est une raison suffisante au confinement .. total ;D