samedi 4 mai 2019

Mes Souliers sont Rouges



Z'ont déboulé en flèche mes grands. La madeleine a tapé leurs oreilles. De l'étage ils sont venus me crier .. « un nouveau Tri Ann » ?? Oui, il faut dire que tout petits qu'ils étaient, moi je passais en boucle les disques des bretons quand j'aménageais leurs chambres. Tous les airs de baladins, malandrins, ménestrels au goût de sel et de terre ont défilé des après-midi entières.
Ils sont descendus le sourire nostalgique. Depuis quand nous n'avons pas mis un Tri Ann sur la platine ? Cette compile que je leur mettais lorsqu'en voiture nous approchions Nantes, pour quelques jours sur la côte. Des vacances en famille.
C'est pas Tri Ann les grands, c'est un truc extraordinaire qui raconte pareil des belles histoires de Curé, de boissons, de mer farouche et de belles filles du coin. J'ai du y retourner moi aussi à l'époque où je peignais leur nouvelle chambre de notre nouvelle maison.. il y a plus ou moins deux petites décennies.
Ils sont descendus et nous avons dansé, dansé à s'en estourdir la teuté. Toute la journée on a tangué, la pluie de neige fondue d'un mai glacial n'y a rien fait, nous avons fait ce qu'il nous plaisait, de Cherbourg à Argentan, avant de s'écrouler harassé comme des marins au retour d'une semaine de pleine mer, fouettés, salés et heureux.

C'est un groupe Normand de folk alternatif. Normand nom de Dieu, ne dites rien aux Tri Ann les grands, z'aiment pas trop tout ce qui est à droite du Mont Saint Michel. Nenni, pas de querelle, le disque est enregistré en Bretagne. Toutes ces campagnes sont belles, celles qui longent les côtes celtiques.. ici ou là bas, là, et cousins irlandais, cajuns, québécois, partout où les planches brûlent, la boisson coule à flot et les cœurs battent en chœur. Il est question de patrimoine culturel qui tremble, de l'histoire qui gorge chacune des chansons de « Ce qui nous lie ». Nostalgie, et je me retrouve il y a quelques décennies à ces heures perdues dans Argentan, quand je lâchais le Paris-Granville pour monter sur Caen, trois ou quatre heures à attendre la correspondance.. je connais par cœur tous les recoins de cette discrète ville normande.... comme en partance pour une ou plusieurs semaines de pèche, même si juste un diplôme j'ai ramené. Des heures entières à Argentan, de tout temps... j'y suis à nouveau, entre deux danses et trois jigs.

Faut dire qu'il fait un temps de chien sur les clochettes d'un muguet à l'odeur de pneus brûlés. Une occasion de danser de Cherbourg à Avranche en passant par le monde entier, par chez moi, tant qu'il y a la mer à quelques idées de là. Alors, venez les enfants, débouler et dansons... même sur le bout du banc.

Culture populaire, émotion des chorales, de l'accordéon, poésie météorologique, éveil des anciens, souvenirs de chacun, il fait un temps de chien, la cheminée s'est réveillée, et mes souliers son rouges.
Gullivan, producteur, fondateur et musicien avec le fidèle Deny Lefrançois, ont embarqué avec un accordéoniste Simon Leterrier de Cherbourg, Jacky Beaucé de la Manche et Eflamm Labeyrie de Nantes .. ils font virevolter tout « Ce qui nous lie ».

Mes Souliers sont Rouges "Ce qui nous lie" 2019 label : antal production

2 commentaires:

Chris a dit…

Ah oui j'avais un album aussi d'il y a quelques années...tu me donnes envie de réécouter tiens ��
Chris

charlu a dit…

Vas-y.. c'est hyper contagieux. ça fait du bien..j'écoutais beaucoup avant cette musique.. je vais bientôt aller voir les Ogres de Barback en concert.. je sais pas si il y a un rapport, mais bon.. une envie de zic de zinc.