jeudi 23 mai 2019

Mac Demarco 2019



Pas con ce téléphone. Il m'a littéralement banni quand je lui ai mis mon majeur dans l'orifice du verso. Je suis pas complètement con non plus, j'ai voulu communiquer et tester un peu sa sensibilité épidermique avec un autre doigt, l'auriculaire ne me tentait pas.
L'index, là oui, il démarre au quart de tour..l'est pas con mon phone. Il s'est ouvert et m'a tout donné. Je n'en demandais pas autant, à part pour l’œil nos doigts s'emmerdent. Bon, je savais qu'il allait répondre au doigt et pas à mon œil, et j'ai ouvert grand mes oreilles. J'ai succombé une fois de plus grâce à mon index droit bien ajusté au verso de mon téléphone, à la nonchalance de Demarco.
Il a mis le doigt là où il faut, sur l'envie de me laisser vivre, de me faire du bien, de faire le chien... ça passe, coule et défile comme jamais. Comme une compression sur une artère hémorragique anxiogène qui freine la journée guimauve mais qui n'en finit pas de gicler.

Pas con ce train. Je suis dedans a tâter du doigt mon téléphone et mon casque fait « Choo choo ». Il est bondé, tous les regards baissés sur un téléphone et moi, le doigt dessous, je le quitte des yeux, plus d'écran, les phalanges en berne je me laisse prendre par la nonchalance de Demarco une fois de plus, Lo-Fi minimal mené d'un doigt de maître en la matière. Plus d'un album par an, moi je suis et j'aime bien les bavards.

Mac Demarco 2019 «  Here comes the Cowboy » label : mac's records

7 commentaires:

Chris a dit…

Toujours pareil mais toujours bien!

Everett W. Gilles a dit…

Ah moi j'ai jamais trop compris l'engouement pour ce bonhomme.
Mais bon, si c'était le seul truc que je comprenais pas ...

charlu a dit…

Ouaih je sais.. m'en souviens.. le truc c'est que j'aime pas du tout sa vision, ses clips.. surtout là, c'est très très médiocre.. du coup, juste le disque, et ça passe tranquille.

DevantF a dit…

Moi, j'aime bien son côté faux branleur blagueur...

Alex De La Pop a dit…

Très posé, très beau, le côté crooner doux-amer lui va bien

charlu a dit…

exact, la nonchalance du branleur crooner ;D

Audrey a dit…

Cette fois-ci, je suis assez déçue par le disque. Le côté branleur frôle le foutage de gueule. Sandinista était un triple et pouvait se permettre de déconner, mais là, c'est un simple..; Quelques grandes chansons à côté de trucs qu'on aurait dû mettre sur des Face B des singles (et encore). Et puis, va falloir qu'il change de came, je sais pas qu'il passe au mélange speed/amphet', parce que là, il plane plus très haut...
Pourtant, c'est un artiste que j'aime bien. Il ne fait jamais le disque que j'attends de lui, mais il finissait par me séduire, mais là, non.