jeudi 2 mai 2019

Robert Forster 2019



Toujours au top le Robert. Excellent chacun de ses disques. Il suffit d'un petit truc perso en plus pour que ça devienne génial, que ça claque plus encore. Là pour le coup, j'ai l’obsession du son de la rythmique sur sa voix, le bruit sec et suave qui tient la veine en haleine.
Premières notes et le ton est posé, et je me laisse avoir une nouvelle fois. Un vieux mec qui envoie posé sur son sofa usé et grisé par les séances infernales de l'horizontal.

Je me réveille rassasié de sommeil, robuste déo-arabica, la pluie fine de mai me rassure un peu. C'est pour dire. Bercé par le cendré crachin tiédasse du dessus des cyprès, je traîne la savate sous la patate pop de Robert. Chemise de ouf, slim pour un sexa requinqué, grolle in the canap poivre et sel. C'est tellement bon ce disque qu'on a pas envie que ça se lève.. « The morning » is a friend.

Robert Forster 2019 « Inferno » label : tapete

4 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Joli commentaire pour un disque qui me captive déjà. Merci

DevantF a dit…

Merde, zut, crotte et chié quoi. Je m'explique, en direct le drame de l'accès tout zazimut (le Z est en trop, mais j'aime) à la musique.
J'écoute le Robert en pensant que merci Charlu, comme pour Murat, si t'étais pas là... Chaque chanson est un bijou, a sa personnalité son humeur... j'étais bien.
Alors pourquoi ai je été jeter un oeil chez Lapsyke? Le dernier "Little Steven"... merde, merde... quoi je? Je stoppe Robert en pariant ne pas y revenir de sitôt? J'écoute tout en sachant ne pas y revenir de sitôt? J'écris ici pour faire durer, mais ecoute-je vraiment quand j'écris?
"Life Has Turned A Page" mérite que je pose pause.
M'a inspiré ce truc: Australie, Nick Cave mon sombre héros, Robert allongé avec sur la tête... un sombrero. Ça se travaille, mais c'est pas mal, non?
Justement, finalement, "One Bird In The Sky" pourrait être du Nick Cave celle là. Ha c'est le dernier titre, donc je me fais une bise sur la main, j'ai tout entendu et pas mal écouté.

DevantF a dit…

... vite, Petit Steven

charlu a dit…

Plus je l'écoute le Robert plus je kiffe. En entier, sans trêve..
Démarrage en douceur, et vite accroc.

Encore un peu..avant d'aller découvrir Little