lundi 11 juin 2018

Sr Chinarro 2018 - 2006/2008/2011



Allez ouste poussez vous, ce petit truc est pour moi. Aux aguets près à jouer d'la béquille dans les roustons, je me suis chipé en bousculant, un petit coffret pas dégueux. Telle la langue du caméléon chopant à la vitesse de la lumière le petit volatile fébrile et léger passant par là au flash furtif d'une éclaircie éphémère, j'ai attrapé Sr Chinarro series 3CD.

Pas un pas deux, mais trois albums pour même pas le prix d'un. Une période un peu délaissée pour moi, puisque je suis grand fan de Sr Chinarro depuis le dramatique et bouleversant « La Primera Opera Envasada al Vacio » en 2001 (et tout ce qu'il y a avant), aussi profond et puissant qu'un slow core de Low ou Arab Strap, et que je me suis légèrement arrêté à « El Ventricuolo de si Mismo » en 2003. Il y a eu pourtant un beau retour avec « Enhorabuena a los Cuatro » en 2013 et puis plus rien.

Depuis, quand je vois ce nom là, je vote sans hésitation aucune, Sr Chinarro, là bas, en Espagne, c'est toujours LE président. Un peu comme pourrait l'être Pedro Abrunhosa au Portugal.
Une fois de plus, le grand label madrilène acuarela discos m'a présenté ce groupe mythique, comme l'a été Migala dans un autre domaine, ou Nacho Vegas … cette maison de disques là est une aubaine, une corne d'abondance.



Sr Chinarro, c'est un collectif tournant autour d'une voix Callahan/Stapples... Antonio Luque. Ballades rocks, les frontières sont toujours aussi imperméables. Pas une pas deux, pas trois, mais quatre, puisqu'en plus de ces productions 2006/2008/2011 très peu répandues, Sr Chinarro viennent de sortir un 16 ième album « Asuncion ».

El presidente est toujours là Sr Chinarro.

Sr Chinarro 2018 « Asuncion »
2006 « El Mundo Segun » / 2008 « Ronroneando » / 2011 « Presidente »
label : mushroompillow






5 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Babieca est très bon, ça me fait penser à certains sons de groupes 80's ... aujourd'hui disparus, comme China Crisis.

charlu a dit…

Oui, j'ai flashé, je voulais vraiment mettre ce morceau. China crisis, merde ça me dit rien.. par contre 80's à fond, ses influences au départ c'est Cure et de la cold wave. Il a des albums très très plombés, avant.

Chris a dit…

Wouha j'adore ce titre !
C'est typiquement le genre de groupe défendu par Magic pendant des années... je dois avoir un morceau sur une compil que j'aimais beaucoup mais sinon je ne connais pas ça va être l'occasion...;)

Alexandre G a dit…

Je ne connais pas du tout ça va être une découverte totale ! Merci Charlu

charlu a dit…

Oui, c'est le genre d'artiste indigène, comme Pedro Abrunhosa que j'adore.. les frontières imperméables.. y'a que Iglesias et De Suza qui passent :D