dimanche 15 avril 2018

Thiefaine 2005




Je gambille dans ma carrée en attendant que la flotte nous foute la paix. Pas moyen de choper un bout de soleil d'avril. Les pucerons sont déjà là et ma Capucine qui traîne la savate, je sais pas pourquoi je parle de ça, ah si, j'adore la premier album de Matthieu Chédid, « Le Baptême » du -M-... « Capucine la fleur.. » Après ses disques c'est une autre histoire. Là j'ai plutôt envie d'écouter un « Stylus » de Sheller, histoire d'attendre l'Arc-en-ciel derrière les hublots délavés.


Mon Viburnum exhale comme une bombasse, tout se passe là bas en ce moment, tout petit truc qui vole y vont direct, du coup ça grouille et le forsythia fait la gueule.

Des tas d'Higelin sont sur la table, « Encre une journée de foutue », ma préférée. C'est moi où l'on a presque pas causé de Jaco dans les médias ?? Peut-être les lendemains Johnny .. Quel manque de classe. Mais j'ai déjà chroniqué cet album.


Le orange de « Toute Lattitude » me gène, dingue cette lubie que j'ai qu'une pochette peut faire un disque, sûrement pour ça que tout le monde télécharge. Tiens, une éclaircie, le cerisier se met à chanter du coup les marguerites s'ouvrent à nouveau. Ouaih, ça remet ça, cette garce de viorne qui rediffuse, et allez donc, ça voltige, ça tournoie.. qu'est ce que vous voulez que je vous dise.


C'est sûrement le moment pour moi d'aller voir Murat.. mais les albums sont à l'étage et j'ai pour mission de scruter la voûte et d’alerter tous les bébés qu'il faut se sortir la couenne dehors à la moindre lueur. Faudrait pas que j'échoue et que je rate mes objectifs, c'est pas de la rigolade le télétravail.


Ça se couvre à nouveau, je vais quand même pas faire péter le Reggiani.. pas le cœur à la pop, pas la niaque au rock, nan je vais trouver, j'attends que le Fronton gravisse mes artères, on verra bien si le spongieux gambillera.....


Oh oui, « Scandale Mélancolique » de Thiéfaine. Putain, on pleure pas parce que les train ne partent pas... ouaih, on reste là sur le quai, on attend comme un con, on poirote comme des navets avant de plonger comme une averse dans la moiteur glaciale des bipèdes fatigués, qu'un dieu nous métamorphose en diable heureux et que ça sente la sueur transit comme pour mériter toutes ces belles odeurs, là dehors beaucoup plus loin qu'ici du quai duquel toutes les espérance disparaissent.

Tiens, un album du Thief que je mets souvent, certes il y a Cali, mais aussi JP Nataf et J.Lo, mais il y a surtout un bel et grand album à écouter d'un trait, se mettre sur la frontière de qq part sans savoir si le gazon d'un lopin de terre est une nappe de friche urbaine juste derrière un quai perdu, ou la tendre pelouse grasse qui jute sous un cerisier en fleur.
J'ai gambillé, je me suis posé sur un disque que je ne lâche plus, il est beau. Has been ou never been m'en fout, mes glandes chagrinent et j'ai trouvé cet artiste de ce moment là qui vient juste de chiper pour une heure..mon âme.


Tiens en parlant marguerittes, c'est fou comment elles prennent leur aise, tranquille elles colonisent ma pelouse, comment je vais faire pour tondre. Au bout de qq jours chacune pète leur blanc et jaune se foutant bien des treffles poussifs. Lentement elles dessinent sur la voute verte tendre une constellation empirique au fil des jours. Pas impossible qu'un midi je trace tente une lecture astrologique dans ce borel végétal, et mater ces étrangers dans la glace.








Hubert Félix Thiefaine 2005 « Scandale mélancolique » label : RCA



4 commentaires:

Keith Michards a dit…

Je ne sais pas pourquoi, cette chronique me fait penser au Pouvoir des fleurs de Voulzy. Un parfum de printemps, peut-être !

Changer les âmes
Changer les cœurs
Avec des bouquets de fleurs
La guerre au vent
L'amour devant
Grâce à des fleurs des champs

Chris a dit…

Murat et Thiefaine sont justement ceux que je réécoute en ce moment...
Je viens de trouver le "Dolores "et je me demande bien pourquoi j'ai attendu 20 ans avant de l'acheter...🤔

charlu a dit…

Ah, c'est un des rares de la Voulz que j'écoute.. pourquoi celui là et rien d'autre ?? justement le côté botanique du coup.

Mais oui Dolores est un disque à part, il est dans mes préférés , tout comme "Remué" de Dominique A.

charlu a dit…

tiens d'ailleurs, bizarre, Dolores et Remué ce sont 2 albums qu'ils ont tendance à renier.