vendredi 12 janvier 2018

Neil Young 2017 suite






C'était y'a pas longtemps le « Hitchhiker », j'y étais, toute façon j'y suis toujours. Et ça dure et ça recommence, je ne m'en lasse pas, jamais blasé ou ennuyé, aucune raison d'aigreur ou de démission, deux nouvelles parutions et toujours du bon et du très bon, inédits, live ou nouveauté, forfait illimité.


Avec les Promise of Real du neuf, avec des anciens canassons ou pas du vieux aux alentours d'un plébiscite générale « On the Beach », 74 ça revient comme ça et ça flingue. En attendant les premières tiédeurs au mi-temps d'un hiver boueux, je savoure deux nouveautés, un viel inédit et un nouveau Neil Young & friends.

Neil Young & Promise of the Real 2017 "The Visitor"
Neil Young 2017/1974 "Homegrown"











12 commentaires:

Till a dit…

Yo

A raison de 2 albums par an depuis, disons 50 ans pour faire simple, il en est donc à une centaine d'albums. C'est correct. Mais jusqu'où s'arrêta t-il ?

J'avais déjà récup The Visitor, mais pas encore écouté. Comme d'hab il me faut du temps pour me lancer.
Par contre par contre...Il ne me semble pas avoir Homegrown. Et je ne vois pas ce que c'est...
un album unreleased finalement récemment released ?

charlu a dit…

Imagine, y'a des mecs qui veulent qu'on vive 1000 ans dans qq temps.. que le premier serait déjà parmi nous, mourir serait un luxe ou la honte absolue.. Neil Young 1000 ans, un semi de skeuds..ouf

Pour Homegrown, c'est un cadeau de Pap's.. j'ai pas vu grand chose dessus, sauf qu'il provient des sessions oubliées de "On the Beach".

Everett W. Gilles a dit…

Ben moi j'écoute jamais Neil Young sauf que j'écoute TOUT LE TEMPS On The Beach alors oué j'le prends ton fait-maison mais attention, ça va chier si c'est pas à la hauteur, je vais gueuler !
(L'autre je m'en fous j'écoute jamais Neil Young)

charlu a dit…

Ouaih vas-y, viens gueuler, viens pisser dans la contre-basse, On the Beach a été préféré à celui là, juste par intendance je pense.. mais y'a du Beach dedans.. et du Tonight aussi, et plein de Neil.. d'ailleurs, comment vous faites pour trouver Beach meilleur que Tonight et vice versa.. ou alors.. nan rien.. viens gueuler ;D

TonTonMusik a dit…

J'ai bien fait de passer par chez toi, car j'ai appris que "On The Beach" était presque L'ALBUM de Neil. C'est le seul LP de lui que je possède ... (eh oui) car j'ai plutôt apprécié Graham Nash qui lui n'en a pas fait beaucoup, ce qui m'a permis de les écouter pendant plusieurs années, si j'aimais plus Graham ça doit aussi venir du fait que j'ai adoré les Hollies, même sans lui. Bon tout ça n'est qu'une affaire de goût les poteaux. Beau week-end.

Chris a dit…

D'tout' façon c'est Charlu qu'a raison ! L'est infatigable le Loner...respect ! 😍

Tourscher Jonathan a dit…

J'ai vraiment aimé ce "Visitor" un poil au dessus du "Monsanto Years" avec la même formation. On dira ce qu'on veut du Loner, mais n'empêche que le mec est infatigable.

Il vient de mettre l'intégralité de son catalogue en disponibilité gratos et en HD sur un site dédié. Ouf!

sorgual a dit…

Salut Charlu, merci pour ceux la, sont passés tous seuls, gouleyants a souhait.
Pour le Bob toujours du mal, presque autant que pour le boss, seuls les premiers me plaisent encore.
Je continue comme toi de feuilleter le bouquin de Manoeuvre et j'ai bien aimé qu'il parle des albums d'escrocs, en particulier du KLAATU qui effectivement m'avait tellement déçu à l'achat du Vinyle en 76, remisé en bas de la pile. Vendu comme les successeurs des Beatles avec peut être même de réels petits bouts dedans ... me le suis refait, pas mal comme sunshine pop, du coup je me le suis remis sur l'Ipod. ci joint le lien si il te manque. http://www3.zippyshare.com/v/xtLY5wL9/file.html
Lu aussi cette histoire d'erzats d'album du velvet underground, Squeeze de 1973, l'ai trouvé en 192 sur le net , bof , un peu faiblard non ? mais pas désagréable. Tu en dis quoi ?

charlu a dit…

Moi aussi T, je le trouve un poil, très au dessus même du Monsanto. Infatigable pépère.

Merci Sorg, j'ai lu Klaatu mais j'ai pas. Pas contre pas du tout au courant pour ce disque Velvet, ni de l'arnaque totale. Pas dû aller bien loin cette affaire, en plus le disque est maussade??carrément faiblard, anecdotique en tout cas.
Moi je découvre plein de trucs.. Flash Cadillac, The Go, le truc Ginger Baker..et même la collaboration Jagger Hopkin...

Francky 01 a dit…

Il est carrément pas mal le dernier du Loner avec ses Promise of The Real. Je trouve que "The Visitor" est dans la lignée du précédent avec ce groupe, "Monsanto Years", encore un brûlot engagé et inspiré ! Y'a pas à dire mais Neil est bel et bien l'exemple (unique??) de vieillissement digne dans le milieu rock - "...Rust never sleep..." !!
"Homegrown" : Après "Hitchhiker", encore une pépite rééditée cette année venue tout droit de son âge d'or, les 70's rugissantes, cette décennie qui a vu naître les "On The Beach", "Zuma" ou "Tonight's The Night" ! Un Eldorado Folk-rock électrique, épileptique, bluesy et survitaminé, arpenté avec ses Chevaux Fous.
Je surveille régulièrement une éventuelle tournée française car Neil sur scène, c'est énoooooorme. Je l'ai vu sur la même tournée que toi je crois, en 2013 avec son Crazy Horse originel, celle faisant suite à son triple "Psychedelic Pill", le meilleur depuis....longtemps !!!
A +

charlu a dit…

A qui le dis-tu.. Neil Young sur scène.. 2 fois à Bercy pour moi?? 2001 avec des potes et 2013 avec mon fils.. je suis athée mais bon ;D

Devant Hantoss a dit…

Monsieur Neil Young, sa bio à lire gentiment sur le rythme de "Farewell To Cheyenne" de Morricone
Autant le titre "Homegrown" m'a laissé sans surprise, le truc que j'avais connu sur "Stars & Bars" Mais quand nous atteint "Little Wing" Le Neil qui console. Et ce "The Old Homestead" j'ai pensé à une reprise d'un titre de "No other" mais lequel?